A Damas, on s’interroge sérieusement sur les récentes déclarations de l’Otan (Organisation du Traité de l’Atlantique) en estimant que cette organisation manque de crédibilité à la lumière de ses interventions récentes en Afghanistan et en Libye ou encore dans sa politique expansionniste en Europe orientale contre l’allié russe.

Des sources au sein de l’armée syrienne sont allés jusqu’à qualifier l’Otan de peu fiable. Une éventuelle intervention de l’Otan contre l’Etat Islamique en Syrie verrait une implication accrue de la Turquie, un membre à part entière de l’alliance. Or ce dernier ne peut jouer sur deux tableaux ouverts. Ankara ne peut d’un côté participer aux efforts internationaux contre l’hydre terroriste qu’elle soutient d’un autre côté…Les syriens se demandent par dessus tout si les avions de Washington ne vont pas plutôt cibler les positions de l’armée syrienne. C’est pour cela que Damas a conditionné toute intervention de l’Otan au dessus de son territoire par une coopération préalable. Ce que Washington fait semblant de rejeter pour le moment.

Mais la Turquie n’est pas le seul pays à soutenir ou du moins à offrir des facilités logistiques à l’Etat Islamique ou le Front Ennosra. La Jordanie aurait acquis l’équivalent de 90 000 barils de pétrole du marché noir vendu par …Daech (anagramme en arabe de l’Etat Islamique en Irak et au Levant) Et ce n’est un secret pour personne que des combattants d’Ennosra (Al-Qaïda en Syrie) se soignent et passent leurs vacances en Israël.

Sur le terrain, comme nous l’avons rapporté hier, l’aviation syrienne bombarde sans interruption Al-Riqqa, la seule province syrienne à être tombée entre les mains de Daech.

Al-Riqqa commande le passage entre l’Euphrate et le coeur de la Turquie. Son importance stratégique est telle qu’elle fut la seconde capitale de l’empire Abasside (8e-13e siècle de l’ère Chrétienne) et sa base d’opérations contre l’empire Byzantin.

Les raids aériens syriens ont ciblé la base aérienne de Tabqa, les bâtiments des directions des impôts, la mairie, une grande boulangerie publique dénommée Fourn d’Al-Andalus (Four de l’Andalousie), les bâtiments de la société de distribution de l’electricité et du gaz ainsi que des relais de téléphonie mobile.

D’autres raids aériens des forces armées syriennes ciblent actuellement Jobar dans la vicinité de Damas où des forces spéciales sont entrées en action.

Publicités

5 commentaires

  1. Bonsoir!

    J’ai lu une info comme quoi si Washington refusait effectivement d’aider le régime de Bashar al-Assad, les renseignements glanés par les drones, satellites et autres avions de reconnaissance étaient transmis à l’armée syrienne par l’intermédiaire de la Turquie.

    De là à croire que la Turquie pourrait en profiter pour renseigner les troupes de l’EI…

    1. Bonsoir Caligula (Bonjour chez moi),

      En effet la situation est des plus cocasses. Nous sommes passés d’un jeu d’échiquier à un poker menteur assez hardi. Chacun suit le mouvement des doigts de l’autre partie. Sans savoir vraiment quand est-ce que le bluff va laisser place à une action déconcertante.

      La Turquie a prouvé ses retournements sans état d’âme particulier et il lui sera très difficile de changer de cap sans s’aliéner des alliés encombrants et susceptible de lui causer bien des ennuis sur son flanc méridional.

      1. Ouais. Comme tu dis.

        Cependant, depuis son élection (à l’Occidentale) à la tête du pays, Erdogan fait moins parler de lui.
        C’est assez marant, lorsque je le vois je visualise la fable de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le taureau. A sa façon de faire et de penser, j’ai l’impression que son « idole » est Poutine. Même si il est loin de lui arriver à la cheville, à part peut-être du côté retors…

        1. Ha ha, j’aime bien cette métaphore. Pour le côté retors, il y a retors et relapse 🙂

          Poutine est maintenant qualifié de Caïn possédé par le mal.

          Erdögan est également possédé par le grand business lequel est lui même possédé par des émules de Caïn…

          Bon je divague comme un politicien du dimanche. Je dois allez dormir

          Amitiés

          1. Fais de bô rêves!
            J’y vais aussi de ce pas…

            Amitiés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.