Publicités

Les phalanges de l’Etat Islamique en Irak et au Levant avancent très vite au Nord-est de la Syrie où ils tentent d’anéantir les organisations kurdes avec la bénédiction des turcs. Les tactiques employées par les Pechmergas kurdes se sont révélées non aptes et inadaptées pour faire face aux combattants de Daech, lesquels semblent bénéficier d’imagerie satellite fournis par des tiers.

Selon plusieurs rapports de presse, environ 70 000 kurdes ont fui la région vers la Turquie méridionale. L’avancée de Daech semble se focaliser autour de la ville d’Ain Al-Arab, troisième agglomération kurde en Syrie.

Les kurdes de Syrie semblent ainsi payer ainsi leur alliance avec Damas. Ankara jubile après le deal secret conclu avec Daech pour la libération d’otages turcs détenus en Irak. Car parmi les clauses de l’arrangement figuraient un soutien  à un éventuel assaut contre les kurdes syriens.

Publicités

3 thoughts on “Syrie: Daech s’attaque aux kurdes syriens

    1. Bonjour et merci pour votre intérêt.

      L’accès à des données satellites par des unités et non pas toutes les cohortes de Daech a été rapporté par des militaires syriens pour la première fois au début du mois de juillet 2014. Ces derniers cherchaient peut être à justifier l’incapacité de certaines unités de choc de l’armée syrienne à tenir face à l’avancée de hordes peu disciplinés mais néanmoins bien équipées et mobiles. Mais il s’est avéré sur le terrain que les éléments de Daech, lesquels ne disposent pas d’une véritable reconnaissance, arrivaient non seulement à localiser les points faibles des lignes de défense syrienne ainsi que les zones de concentration et d’attente mais à anticiper les mouvements de troupes.

      Un rapport de la commission de défense de l’assemblée du peuple syrien conclut que Daech est aidée par des pays hostiles de la région et que cette aide inclut notamment un accès à des images satellite. Inutile de faire un dessein. Les syriens croient dur comme fer que la Turquie, membre de l’Otan, fournit ces données à l’organisation terroriste et que ces données ne sont pas turques mais américaines…

      Autre détail assez étrange, certaines unités de Daech sont dotés d’une application mobile fonctionnant sous les systèmes d’exploitation grand public et dont le volume avoisine les 700 Ko servant à les avertir en cas de l’imminence d’une frappe aérienne de l’armée syrienne.
      Daech utilise également à outrance les réseaux WIFI et la plupart de nos correspondants se sont étonnés que là où les hordes de Daech passent, le Wifi est établi presque partout…

      Cet espace ne suffirait pas à émunérer tous les aspects insolites de cette organisation terroriste dont nous avons suivi l’émergence et prédit sa progression en tant que nouvelle puissance non-étatique au Levant.

      A noter que nous ne sommes qu’un blog et que notre vocation n’est pas l’investigation et encore moins le journalisme. Bien entendu, nous disposons d’un petit réseau, hérité d’une certaine période où certains d’entre-nous étaient dans les coulisses et souvent d’un accès à des informations dont nous n’évoquons souvent que l’esquisse. 90 % de ces informations sont inexploitables en l’état et exigent un traitement que nous ne pouvons faire vu le manque de temps et surtout de moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :