Publicités

Des lasers de combat opérationnels ou le syndrome d’Archimède

Après l’annonce faite par la Chine concernant la mise en service d’un système d’arme au Laser capacble de neutraliser des drones ennemis, les Etats-Unis viennent de rendre public le fait qu’ils disposent au Golfe arabo-persique d’un système d’arme Laser opérationnel embarqué à bord d’unité de surface spécialisées dans la guerre amphibie.

Selon les informations que le Pentagone a bien voulu distiller autour de ce système d’arme au Laser, il serait composé de plusieurs émetteurs pouvant focaliser sur une seule cible, besoin faisant…

Ne vous emballez trop vite, on en est pas encore à la guerre des étoiles et bien que les technologies mises en oeuvre dans ces processus soient assez développées, il n’en demeure pas moins que ces deux systèmes n’ont pas encore été éprouvés dans les conditions extrêmes et impondérable d’une combat réel.

La Chine a déjà testé des Lasers à haute énergie sur des satellites US et il n’est pas rare que des satellites-espion US survolant secrètement des parties du territoire de l’empire du Milieu à une altitude de 300 kilomètres soient soudainement aveuglés par une multitude de rayons Laser en provenance du sol.

On soupçonne également que les Etats-Unis aient eu recours à des armes Laser ou à des rayonnements à haute énergie pour neutraliser des tirs de fusées, notamment en Corée du Nord ou pour induire une dizaine d’accidents d’avions. Sans preuve jusqu’à présent.

Dans certains pays comme en Afghanistan, au Pakistan et en Syrie par exemple, des insurgés ou des terroristes utilisent des Lasers commerciaux pour aveugler des avions en cours de décollage ou d’atterrissage.

Au cours de la seconde guerre du Golfe, l’armée US a tenté d’utiliser des Lasers aveuglants causant une cécité plus ou moins irréversibles aux soldats irakiens et de fait, on estime qu’entre 18 000 et 26 000 militaires irakiens auraient perdu la vue à cause de cet usage répréhensible proscrit par le droit de la guerre.

Le Golfe arabo-persique est l’une des régions les plus stratégiques au monde puisque c’est par cette région que transitent l’une des plus grandes routes d’approvisionnement en énergies fossiles. Le golfe est le théâtre d’un affrontement qui ne dit pas son nom entre deux blocs régionaux antagonistes, d’un côté les pays du Conseil de Coopération du Golfe disposant du parapluie US et de l’autre, de l’Iran soutenue par la Russie et la Chine.

La prochaine guerre qui s’annonce aura t-elle lieu à coup de Lasers silencieux? Peu sûr mais ce qui est certain est qu’elle ne se fera pas au lance-pierre…

Grosso modo, l’idée du système d’arme Laser embarqué à bord de l’USS Ponce n’est pourtant pas aussi nouvelle que ça. Vers 213 avant Jésus-Christ, Archimède aurait employé un dispositif thermo-solaire inconnu pour incendier la flotte Romaine durant le siège de Syracuse, un des épisodes de la seconde guerre Punique, le conflit mondial de l’époque.

Faut croire que l’histoire a une fâcheuse tendance à se répéter sous d’autres formes…

Publicités

8 thoughts on “Des lasers de combat opérationnels ou le syndrome d’Archimède

  1. « Je ne sais pas quelles armes seront utilisées pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu. Mais la quatrième se règlera à coups de massues. » Albert Einstein

    1. Ouah! Un grizzly!
      Ça fait plaisir de te revoir et de te relire!
      Mais Einstein n’a pas tout à fait raison, en cas de troisième guerre mondiale et nucléaire, je ne pense pas qu’il y aura assez de survivants pour en faire une quatrième. À part peut-être du côté de la Patagonie…

      Au plaisir MM…

      1. C’est sans compter sur la capacité d’adaptation (et non d’évolution!) de l’homme et sa passion pour la destruction, d’ailleurs sa me fait penser à « Temps Futur » de Aldous Huxley… Bah avant la fin des temps on devrait bien réussir à trouver un créneau.

          1. Avec ou sans commentaire, l’on n’es jamais loin de strategika… hote accueillant et avenant contrairement à moi 🙂

            Comme quoi la paranoia collective ne peut pas tout!

          2. Merci!
            En ces temps de fin de mondes (au pluriel), la paranoïa est à éviter absolument. Laisse ricocher les balles et autres boulets tant que la muraille tienne le coup…(C’est un peu Maginot)
            Sinon il y a l’art de désamorcer les motivations hostiles de l’autre 🙂 (c’est trop chinois ça mais bon…)
            Je suis là si t’as besoin d’un ailier…

  2. B’soir!

    Et Chuck Hagel vient de rendre public les conclusions du rapport sur l’état des armes nucléaires US.

    Ormis quelques petits soucis techniques, tout va bien, la dissuasion nucléaire est opérationnelle.

    Comment dit-on: « à bon entendeur, salut », en russe?

Répondre à caligula63 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :