Le mythe de l'énergie "verte" s'est transformé en une véritable crise énergétique durable

Stats

  • 7 331 131 Hits
29/01/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

L’ère de la débilité programmée

Les médias aux ordres semblent avoir reçu un mot d’ordre pour évoquer d’une seule voix et uniformément des thématiques liées à celle que l’on appelle “le genre” ou à la sous-idéologie du féminisme radical déformé à des fins de domination sociale par une certaine élite jusqu’à ressembler au sionisme et au nazisme. Normal diriez-vous, et pourtant cette démarche basée sur des manifestations conjoncturelles ne serait pas du tout innocente et serait en fait une offensive généralisée contre ce qui est perçu comme les valeurs rétrogrades défendues par les “méchants” de ce monde (toujours les mêmes: les Russes de Poutine, les Musulmans non-alignés, les paysans européens récalcitrants, le Vatican, etc.) que le marché “libre” tente d’assujétir à l’idéologie dominante et hégémonique quitte à provoquer une autre guerre mondiale.

Il y a eu l’épisode grotesque et ubuesque de l’utilisation politicienne et idéologique d’une/un “Conchita Würtz” associé à un puissant outil de débilisation des masses qu’est devenu depuis longtemps le divertissement télévisé. Cela aurait pu passer inaperçu. Mais le geste est devenu politique lorsqu’il s’est inscrit dans une logique de confrontation avec la Russie pour la simple raison que son président s’attache encore à quelques concepts étranges aux yeux des nouveaux grands prêtres d’Ammon du marché transnational: les valeurs familiales traditionnelles…Une hérésie que le marché ne pardonne pas depuis qu’il s’est avéré qu’une masse d’individus déculturés, aliénés et isolés constituaient de meilleurs consommateurs soumis et constants qu’une famille. Par ailleurs cette dernière, dans sa configuration patriarcale est toujours susceptible de produire une société guerrière, donc forcément de la résistance au joug invisible sous prétexte de liberté totalitaire. Ce qu’il faut à tout prix éliminer. Après avoir tenté de tuer Dieu pour lui substituer Mammon même sous forme de Bitcoin, voilà qu’ils assassinent le père sans aucune alternative de remplacement fiable.

Même rengaine avec certaines thématique relatives à la situation des femmes dans le monde. Hormis l’histoire naturelle ou pas de l’évolution des fesses de Kim Kardashian, faisant la promotion de la chosification du corps féminin bien mieux que toutes les formes d’oppression réelles ou imaginaires faites aux femmes, on abat en flammes un scientifique pour avoir porté une chemise jugée sexiste et l’on remet du réchauffé sans vraiment étudier sérieusement la situation réelle et on ne peut plus catastrophique des femmes sous le règne du marché dans les pays les plus nantis. Pas la peine d’évoquer celles qui vivent dans le reste du monde mis à part pour outrer un ou deux bons samaritains. Par contre, plein de sujets futiles propices à la polémique stérile. Ce que recherchent par dessus tout les médias aux ordres pour amuser la gallerie et polariser certains. Toujours en ligne de mire, les “méchants” désignés…

A bien des égards, nous vivons en plein scénario d’un roman de Science-fiction de la trempe d’un auteur comme Philip K. Dick avec son “Simulacre”.

Byzantisme pédant et pesant. Pendant ce temps la Chine s’active et sait que le moindre faux pas lui coûtera non pas sa survie mais son existence en tant que nation millénaire. Cela rappelle un précédant historique: Le 29 mai 1453, les troupes ottomanes prenaient d’assaut Constantinople pendant que les faux érudits byzantins se disputaient sur le sexe des anges…

Il y a eu une ère que l’on a baptisé-pompeusement-des lumières. Maintenant une chose est sûre, on est à l’ère des débilités.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :