Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Les médias d’Etat syriens viennent de rapporter des frappes aériennes menées par l’aviation israélienne près de l’aéroport international de Damas et à Dimas près de la frontière avec la Liban.

Aucune autre information n’a été donnée sur ces raids aériens israéliens mais des habitants ont fait état de très fortes explosions.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël, le principal et véritable belligérant dans la guerre en cours en Syrie, envoie ses F-15 Sufa modifiés procéder à des raids aériens contre des installations et des unités de l’armée syrienne ainsi que des convois supposés appartenir au Hezbollah libanais, allié déclaré de Damas.

Ces frappes interviennent très peu de temps après qu’une mission de l’ONU a reconnu pour la première fois l’existence de “liens” entre l’armée israélienne et les factions les plus radicales de la rébellion syrienne, en l’occurrence le Front Ennosra et DAECH (Etat Islamique en Irak et au Levant)

Officiellement, Israël justifie ses bombardements sur la Syrie par sa hantise de voir Damas livrer des armes sophistiqués dont des missiles au Hezbollah libanais ou pour empêcher la Syrie acquérir des armes spéciales. En 2007, l’aviation israélienne a bombardé un centre de recherches syrien au motif que celui-ci poursuivait un programme nucléaire avec l’aide d’experts nord-coréens.

L’aviation israélienne est entrée en action à plusieurs reprises au cours de la guerre civile syrienne, souvent en offrant un appui aérien tactique direct aux rebelles ou pour couvrir le retrait de ses conseillers militaires infiltrés auprès des islamistes armés. Cet activisme israélien en Syrie a déplu aux plus proches alliés de Tel-Aviv, puisque il entravait la mise en place d’une stratégie cohérente et donnait raison à la thèse officielle syrienne selon laquelle la Syrie subissait une agression israélienne par proxy.

Il est à rappeler qu’Israël et la Syrie sont techniquement en guerre depuis 1973.

One thought on “Frappes aériennes israéliennes près de l’aéroport international de Damas

  1. J’imagine qu’Israël recherche a court terme un statu quo donc le chaos a ses frontières pour plus tard s’en servir comme prétexte de type sécuritaire et avancer en Syrie grignoter encore plus leur territoire, sa toujours été un de leur but. En bombardant les infrastructures syrienne de temps a autre , ils empêchent ceux-ci de restaurer l’ordre totalement a leur frontière sud et sa les arrangent.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :