All current weapons systems are overrated and unfit for post modern warfare.

4 thoughts on “Fin de South Stream : la Bulgarie se retrouve le bec (de gaz) dans l’eau

  1. Bonsoir!

    Si tu veux rire un peu, voici une info… hilarante!
    Le parlement ukrainien vient de déclarer que tout achat de produits ou de richesses venant des Républiques Populaires de Donetsk ou de Loudansk devient un crime. Pourquoi pas, c’est la guerre après tout; ce qui fait rire, c’est que les centrales électriques à charbon et les chauffages centraux d’Ukraine ne peuvent fonctionner qu’avec le charbon extrait dans le Dombass!!

    Certes, Kiev a bien tenté de se fournir ailleurs, mais la Pologne a à peine de quoi subvenir à ses besoin, idem pour les proches voisins; l’Afrique du Sud à refusé net, et le reste de fournisseurs est hors de prix. Plus que deux solutions: devenir des criminels et acheter la paix sociale (pardon le charbon) aux rebelles; ou acheter en Russie…

    Ils vendent du charbon chez Gazprom? Ils pourraient leur faire un prix, en plus du gaz…

    1. « la Pologne a à peine de quoi subvenir à ses besoin, idem pour les proches voisins;  »

      comme par hasard,ne serait ils pas plutôt tous certain de ne pas se faire payer ? ? ?

      1. Oui et non.
        La Pologne a d’énormes réserves de charbon, et elle en exporte énormément aussi. Le problème étant qu’elle s’entête à suivre la politique de l’UE; elle était d’ailleurs au premier rang contre la Russie durant la crise ukrainienne. Mal lui en a pris, elle importe 70ù de ses besoins en gaz et devinez à qui? A Gazprom, bien entendu.

        Du coup, elle se doute bien qu’elle va devoir le payer un jour ou l’autre. Si Moscou coupe le robinet, ou impose des conditions égales à celles qu’elle demande à Kiev, pas certain que la Pologne y trouve son compte. Du coup, le gouvernement polonais amasse des réserves de charbon, au cas où…

        Encore un souci, la Pologne vient de se faire taper sur les doigts par Bruxelles, car elle n’a pas déposé de dossier concernant les projets d’énergies renouvelables; risque pour elle: un peu plus de 60 000€/jour de retard…

        De plus, les spécialistes US de forages de schiste sont repartis de Pologne la queue entre les jambes, la faute au peuple qui ne veut pas entendre parler de fracturation hydraulique; polluer l’atmosphère est une chose, ravager le sous-sol et l’atmosphère en est une autre…

        Et pour ce qui est de la peur de ne pas se faire payer, les chèques que fait Kiev sont certifiés Union Européenne, ça rassure, non? Non? Vous n’êtes pas rassuré? Moi non plus en fait, j’aurai même tendance à prendre mes jambes à mon cou…
        D’ailleurs, les prêts consentis par l’Europe à Kiev, sont remboursables sur 15 ans, avec un taux de 1.325%. Essayez de demander la même chose à votre banquier, pour voir…

        Enfin, pour en revenir à l’Ukraine, le FMI s’inquiète de la crise que traverse le pays, et dit qu’il faut (en urgence) 15 milliards de $ pour sauver le soldat Kiev. Bien entendu, le FMI ne se propose pas de donner cet argent, il demande aux pays occidentaux de payer la facture… Ben tiens!

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :