Stats

  • 6 971 640 Hits
01/08/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Nombreux sont celles et ceux qui comparent la géopolitique à un jeu d’échec. Pour ma part, je préfère la voir comme une partie de dames. les pions ont tous la même valeur, les mêmes déplacements, le même potentiel; ce qui compte, c’est la rapidité du jeu.

Il en va de même, pour moi, des différents états qui tentent de laisser leur empreinte sur le monde. A la base leur potentiel est quasi identique, leurs déplacements relativement libres, il n’y a guère que la rapidité d’exécution qui change, ainsi que les tactiques employées.

Là où les Etats-Unis et leurs alliés planchent sur des projets qui seront réutilisés par la suite, en cas d’atteinte des objectifs (les exemples sont nombreux, des putschs militaires des années 70 aux « Printemps Arabes » de 2011), on a plus une impression de fuite en avant de la part de certains pays; mais il n’en est rien.

Par exemple, Moscou semble être dans une crise considérée comme très grave (par ceux qui l’ont déclanchée), et cela est vrai, la Russie traverse en ce moment une très mauvaise passe économique, mais c’est ce que recherchait les occidentaux. Car il n’est pas nécessaire d’avoir fait de grandes études pour savoir que la chute des cours du pétrole associée aux sanctions qui ont été votées (et qui continuent à l’être) peuvent faire tomber l’économie russe. Ce qui ne serait pas une nouveauté, l’économie étant une des principales cause de la chute de l’URSS. Et si vous pensez que les USA, les pétromonarchies du Golfe, et l’Union Européenne ne seraient pas assez fous pour risquer un effondrement des économies mondiales (digne de 1929) afin de faire tomber Moscou et tousser Pékin; vous vous méprenez totalement; quand il s’agit de pouvoir et d’égémonie, tous les coups sont permis, y compris jouer à la roulette russe avec un automatique…
Car c’est bien de cela qu’il s’agit, d’un suicide programmé, celui de l’Europe; car mis à part la conquète armée de la Russie afin de pouvoir annexer les gisements de gaz sibériens, l’avenir énergétique des membres de l’UE s’annonce sombre, voire glacial, surtout pour les états énergivores comme l’Allemagne qui aurait gros à perdre, surtout dans l’industrie. Mais ne vous y trompez pas, la France n’est pas tirée d’affaire, le gaz algérien et norvégien qu’elle importe est en passe de se tarir…

Pour en revenir au jeu de dames, une des techniques la plus efficace est celle qui consiste à faire avancer ses pions de façon ératique, sur tous les fronts; cela laisse supposer qu’il y aura des pertes, mais il suffit de damer un seul pion pour que le jeu bascule – au delà, c’est de la gourmandise… Et cette façon de faire ressemble trait pour trait à la politique internationale de la Chine.

Si l’on regarde d’un peu plus près les agissements de Washington et de ses alliés dans le monde, on s’aperçoit assez rapidement que toutes les guerres, insurections, destabilisations qu’ils ont déclanchés ne font que suivre l’avancée inexorable des pions chinois. Pékin s’installe en Afrique? Qu’à cela ne tienne, des extrémistes destabilisent les pays limitrophent; la Chine commerce avec l’Amérique du Sud? Le ban et l’arrière ban des spéculateurs sont ressortis des placards afin de mettre à genoux ceux qui ont eu l’outrecuidance d’inviter l’Empire du Milieu sur le continent américain.

Sauf que l’occident a juste oublié une chose, ce qu’il fait ne sert à rien, malgré les risques, Pékin n’a pas quitté l’Afrique et n’a pas l’intention de rompre ses contrats aves les pays d’Amérique Latine…

Mais voici que la Chine vient de damer un nouveau pion, juste après le rapprochement – plus que douteux – des USA et de Cuba, et pas n’importe où, en plus. En Europe! Et plus particulièrement en Serbie!
Hier, le premier ministre chinois – Li Keqiang – a rencontré son homologue serbe (Aleksandar Vucic); après les entretiens, Li et Vucic ont assisté à la signature d’un certain nombre d’accords de coopération dans les domaines de la coopération économique et technique, de l’énergie, de la finance, de l’aviation et de la culture.

Va-t-on assister, prochainement, à un « hiver serbe »?

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :