Publicités

« The Interview »: et si c’était l’inverse?

Le film « The Interview » des réalisateurs  Seth Rogen et Evan Goldberg dont les liens de consulting avec des sections spéciales de deux services de renseignement fort connus ne sont plus à démontrer, est-il un film de fiction ou un film de propagande noire dans la pure tradition hollywoodienne quand il s’agit de vilipender les « méchants » de service désignés?

Le sujet est sérieux et mérite une longue réflexion.

La majorité des séries US abordant des sujets d’actualité internationale bénéficient d’une aide via un labyrinthe d’organismes plus ou moins douteux de la part de certains lobbies et du Pentagone lui-même.

Mais que ce serait-il passé si c’était l’inverse? Et si c’était la Corée du Nord qui aurait réalisé un jeu vidéo ou un film où l’on doit assassiner le président US?

Francis Ford Coppola a du réaliser son film « Apocalypse Now » (1979) sans l’aide du Département de la Défense, en raison du scénario qui ne plaisait forcément pas au Pentagone. Pourtant le scénario du film, inspiré du célèbre roman de Joseph Conrad, « Au coeur des ténèbres« , ne faisait que refléter la perception d’une opinion US désillusionnée par une guerre perdue et dans laquelle l’Amérique a perdu son âme.

Autre registre. Il y a quelques années, le Hezbollah libanais faisait sortir un jeu vidéo dans lequel le joueur se retrouvait dans la peau d’un combattant du Hezbollah faisant face à l’armée israélienne et où il devait à la fin assassiner le Premier ministre israélien. Cela a provoqué un tollé considérable relayé par l’ensemble des médias dominants mais pas seulement. Des officiels israéliens avaient commencé à menacer d’une guerre en bonne et due forme. La presse britannique a même poussé le bouchon jusqu’à qualifier le le jeu d’acte terroriste plus grave que celui du 09 septembre 2011.

Je vous laisse méditer là dessus. En attendant le prochain film de propagande de l’empire.

Publicités

2 thoughts on “« The Interview »: et si c’était l’inverse?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :