Stats

  • 6 723 206 Hits
20/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Opération Charlie Tango ou la faillite d’une manipulation

Opération Charlie Tango. Nom de code fort commun. Les brumes commencent à se dissiper sur qui c’est passé à Paris et il semble de plus en plus certain que les services spéciaux français ont été “semés” par d’autres services appartenant à un pays tiers avec la complicité active de certaines branches du pouvoir occulte en France.

On a beau accuser une majorité de français d’être des moutons, l’effet 11 septembre à la sauce locale n’a pas pris. Les membres du commando sont en effet bien connus des services habilités et évidemment “suivis” depuis longtemps. Assez pour les encadrer et les envoyer se battre en Syrie pour la “bonne cause”.

Cependant et cela est devenu une sorte de fatalité, exploiter les filières du grand banditisme ou de la délinquance, notamment dans ses segments les plus vulnérables, où l’on retrouve des jeunes issus de l’immigration, à des fins géopolitiques, est une manière de faire passer des politiques par l’effet de la peur. La terreur est une marchandise comme les autres et cela marche sur la foule.

Par le choix de la cible, en l’occurrence “Charlie Hebdo”, le jeu apparaît fermé. Fermé parce que le journal visé n’est pas un journal comme les autres. Avec tout notre hommage aux gens honnêtes qui y travaillaient.  Jadis un hebdomadaire satirique intéressant, il a fini par sombrer corps et âme dans les années 90 avant de perdre sa raison d’être. Il a servi d’instrument à des personnages aussi peu recommandables et même carrément abjects que Caroline Fourest, l’égérie des Femen. C’est donc devenu une sorte de porte-voix à ce que l’on appelle faussement la gauche sioniste.

La chair à canon est prête depuis longtemps. Les jeunes perdus des cités qui ont servi en Irak ou en Syrie, voire en Afghanistan et en Tchetchénie pour l’empire contre les ennemis de l’empire, constituent une matière première idéale. D’autant plus qu’elle sert un double objectif : user de l’islamisme radical, voire le nourrir (et des pseudo-instituts d’études ou des think tanks le font à merveille); et promouvoir la haine d’une religion connue depuis des siècles en Europe et pour un pays comme la France, intégrée grâce aux colonies depuis au moins un siècle (le poste de Mufti était jusqu’à une époque récente une charge de la république française)

Les “aînés” de ces assassins patentés encadraient les plus jeunes pour aller combattre contre le méchant Bashar en Syrie avec la bénédiction de Paris et surtout de Londres. Les agents recruteurs étaient issus des mêmes milieux mais appartenaient aux barbouzes. Souvent la courroie de transmission avec l’agent de liaison se rompait et un accident pouvait vite arriver. Qu’à cela ne tienne, une petite opération de récupération hyper-médiatisée et le tour est jouée. La menace terroriste se vend bien et vite. Celle de l’Islam vendu sous son “air conquérant” avec un corollaire lié à l’émigration et ses excès galvanise ce que l’on appelle par convention les milieux d’extrême-droite et, le matraquage des médias aux ordres aidant, de plus en plus d’autres courants.

La guerre contre Damas ayant échoué malgré de formidables renforts de jeunes désaxés endoctriné par un “islam” conçu sur mesure par des experts liés aux officines, les capitales des pays européens les plus engagés dans ces processus ont commencé à rendre public de supposées inquiétudes concernant la gestion de ces combattants une fois de retour au bercail. Il y a eu l’épisode des Merah. Maintenant celui des frères Kouachi. Il y en a d’autres encore, qui ne comprendront toujours pas comment ils peuvent être lâchés par les frères barbouzes oeuvrant pour les services spéciaux malgré leurs bons et loyaux services.

L’affaire de Paris s’inscrit dans un processus plus large en cours en Europe. Il y a eu la médiocre manipulation de Dresde, la ville martyre d’Allemagne où une opération de guerre psychologique a utilisé des réseaux sociaux et un truand pour monter une manifestation initialement contre l’immigration avant se donner pour objet une lutte anti-Islam. Diantre! Toute une religion monothéiste visée, cela rappelle les rapports de certains milieux extrémistes israéliens. Mais passons. Les médias font un travail formidable. L’amalgame est imposé jusqu’en Amérique du Sud, en Russie  et seins même des pays musulmans ou des milieux entiers adhèrent à la nouvelle doxa islamophobe imposée…

Deux tango et un Charlie et voilà une opération de matraquage médiatique. Des gens sont morts dans cette attaque et la faute, l’entière faute en incombe aux orientations manipulatrices du gouvernement français depuis Sarkozy. Quelle idée d’embrigader des jeunes en perdition et de leur faire croire à une nouvelle version de l’islam pour les envoyer ensuite guerroyer contre des ennemis à l’extérieur imposés par d’autres acteurs.

Opération Charlie Tango, une autre opération marquant l’échec d’une manipulation. Jusqu’à quand? Jusqu’à un certain seuil. L’ambiance est déjà très malsaine en France et en Navarre. Comme dans le reste de l’Europe. A sa périphérie, des Etats-nations disparaissent comme des dominos qui s’écroulent l’un entraînant l’autre…Mais silence, on se concentre sur ce qui sied à l’empire!

%d blogueurs aiment cette page :