Stats

  • 6 956 865 Hits
26/07/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Oui, le mot de la fin en ce qui concerne l’affaire de Charlie Hebdo, enfin pour moi, si d’autres veulent continuer sur cette voie, ils sont libres de s’exprimer.

Car si « Je suis Charlie » fait partie des tweets les plus partagés – jusqu’au prochain attentat, ou bien jusqu’au procès de Nabilla – je ne suis pas certain que tout le monde ait bien compris ce qu’il signifiait. Il est sensé dire non à la violence, oui à la liberté de la presse (largement subventionnée par l’État, en France au moins), oui à la liberté d’expression et non aux extrémismes et autres idéologies sectaires.

Cependant, il existe sur cette planète des hommes et des femmes qui mériteraient, eux aussi, d’avoir un peu de soutient. Par exemple, alors que toute la planète (enfin, ceux que cela intéresse) avaient les yeux braqués sur les évènements parisiens, un blogueur se faisait fouetter en public – en Arabie Saoudite – pour insulte à l’Islam.

Son nom? Raef Badawi.
Sa condamnation? Dix ans de prison et 1 000 coups de fouets (en public) répartis sur 20 semaines…

Alors, si l’ensemble des utilisateurs de Tweeter veulent condamner l’extrémisme, la violence, la liberté d’expression et la liberté de la presse, plutôt que de se focaliser sur la tuerie de Charlie Hebdo, il feraient mieux de se pencher sur se qui se passe à l’étranger.

Pour ma part, étant blogueur et luttant (à mon niveau) contre la pensée dominante propagée par l’ensemble des médias, je n’ai qu’une chose à dire: JE SUIS RAEF!

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :