Les élites semblent avoir un faible-ou plutôt une obssession-avec Munich, la capitale bavaroise. On ne compte en effet le nombre de fois où cette ville fut évoquée depuis 1938. Avec un comble du ridicule un peu avant la seconde guerre d’Irak en 1991. On est loin du temps d’Edouard DaladierContinue Reading/Continuer à lire

Publicités