Le piège de Debaltseve à l’issue duquel les forces ukrainienne ont du fuir dans le désordre un encerclement des forces séparatistes s’est avéré meurtrier.

Des sources évoquent la perte d’au moins 3000 hommes par les forces de Kiev lors de ce qu’il faut bien qualifier de débâcle militaire. Soit l’équivalent de presque une division.

De l’autre côté, les forces séparatistes auraient perdu 10% de leurs forces lors de cette bataille.

D’un point de vue stratégique, les forces séparatistes poursuivent des objectifs très précis. La capture de Debaltseve met fin aux corridors non contrôlées et permet de parachever les gains tactiques acquis par les forces du Donbass pendant l’été. Elle consacre surtout la jonction entre les régions séparatistes de Lougansk et de Donetsk. C’est également le prélude à une avancée sur Mariupol, ville d’un demi-million d’habitants sur la mer d’Azov et  verrou stratégique dont la capture assurera la prise de la bande littorale faisant face à la Crimée. La sécurisation à terme de la Crimée semble être un des objectifs stratégiques des forces pro-russes.

Kiev parle de retraite organisée de Debaltseve mais les témoignages sur place évoquent des scènes de désordre total. Des militaires ukrainiens s’estiment avoir été abandonnés lors de la chute de Debaltseve.

Moins qu’une unifications des pôles séparatistes ou la création de deux entités,  on assiste actuellement à un lent mais véritable processus de disparition de l’Ukraine en tant qu’Etat-nation. Et ce quelles que soient les issues possibles de ce conflit.

Le jeu continue.

777458

Publicités

5 commentaires


  1. A partir du moment où on renonce au processus légal, et on commet un coup d’état, c’est à dire une immense injustice, faut-il s’étonner du résultat ?
    Je suis à la fois content et amère. Content parce que les petites branleuses de néo-libéraux aux noeud papillons qui nous la jouent « démocrates », et dénoncer le dictateur Yanoukovitch, avec leur discours bien polissés qui puent les Harward, Cambridge, BHL et consort, aujourd’hui, ils se reveillent sur un champ de ruine, c’est tout l’est, et le sud du pays qui leur échappent, sans compter l’économie en lambeaux, reste plus qu’à se chauffer avec de l’herbe, et « bouffer » des choux, et patates à l’eau, si on les trouve, et si c’est accéssible. Ce coup ci la famine, Staline n’y sera pour rien.
    Il y a quand même une justice, parce qu’on s’est tous fait niquer la gueule devant les drames irakiens, serbes, mais là, ça n’a pas pris. Internet est certe à la base un outil de propagande pro-US, mais les peuples se sont réveillés , et partout, -c’est dailleurs ce qui agace l’oligarchie, Brézinksi en l’occurence- en Serbie la soif de revanche se fait jour, de même qu’en Grèce, en Syrie, au Liban, au Venezuela, en Libye et Irak -contre les gangsters de Daesh- même en Colombie, et au Mexique, où les USA ont été contraints de truander le scrutin présidentiel pour garder le gouvernement fantôche.
    C’est un vent de révolte qui est entrain secouer toute la planète, et qui se fait sentir même aux USA, où le régime nord americain révele sa véritable face barbare en emprisonnant les dissidents :
    http://occupyarrests.moonfruit.com/

    Je suis amère aussi, parce que dans tout ça, c’est le malheureux peuple ukrainien, les petites gens, les braves gens qui paient le plus lourd tribu, comme toujours, comme à chaque fois. Si un jour ça tourne mal pour la mafia de Kiev, elle se réfugiera sans problème à Londres, New York, où Tel Aviv. Mais lorsque les classes populaires dans le meilleur des cas perdent une maison, eh bien c’est dur à la reconstruire.
    Espérons que cette tragédie serve de leçon. Cependant ça fait quand même froid dans le dos, on voit jusqu’où peuvent aller les USA. Et ils s’en tappent des peuples.
    En France, si un jour, l’armée décide de mettre un terme à ce cirque néo-libéral, il est possible qu’on paie la même facture que les ukraiiens, où syriens. Le bon coté des choses c’est le fait que c’est l’armée française qui tient le pouvoir dans l’hexgagone, c’est elle qui a mis en place le système, et c’est elle qui peut y mettre fin, et l’armée française est encore puissante et forte, elle peut virer à tout moment cette clique de misérables politiciens qui mettent le pays en ruine. Toutefois, il est probable que l’armée française attend le moment opportun.
    De même qu’aux USA, le pouvoir a toujours été aux mains de l’armée, et de personne d’autre. Et ceux, contrairement à ce qu’on enseingne aux gamins sortis des facs, et lycées.

    Désolé pour ce coup de gueule!

    A plus tard!

    1. «  » c’est l’armée française qui tient le pouvoir dans l’hexagone, c’est elle qui a mis en place le système, et c’est elle qui peut y mettre fin, et l’armée française est encore puissante et forte, elle peut virer à tout moment cette clique de misérables politiciens qui mettent le pays en ruine. Toutefois, il est probable que l’armée française attend le moment opportun. «  »

      franchement j’ai des doute sur l’esprit patriotique des officiers supérieur de l’armée française ; je les crois plus intéressés par leur carrière et leur petit privilèges .
      quand a leur capacité d’insoumission et de résistance envers les force impériale des USA …
      en cas de refus d’obéissance aux autorités civiles je pense plutôt que ce serais pour cause refus des autorités civiles de se soumettre a une injonction de l’empire .

      1. @Roc
        S’il y a une constante dans l’histoire de l’humanité, c’est le fait que rien n’est irréversible, contrairement à ce qu’affirment les intégristes républicains droitdelhommistes, et droitdelafemmistes.
        Oui, dans l’armée française il y a beaucoup de patriotes, de fervents patriotes, c’est dailleurs la raison pour laquelle les politiciens arrivistes font tout pour arrimer la France dans l’Otan. Affaiblir sa force de frappe, affaiblir son armée conventionnelle. Ils ont beau tirer sur la corde mais rien n’y fait. L’armée française est encore trés puissante, et elle peut à tout moment siffler la fin de la récréation du cirque des politiciens. C’est dailleurs ce qui les effraient. Il y a, il est vrai comme dans tout pays des vendus, mais ça, ça ne date pas d’hier, mais l’essentiel de la troupe garde le nord. Je pense qu’ils attendent le moment opportun pour intervenir, comme ils l’ont fait en 1958. A la faveur d’évenements nationaux, et internationaux. Tout le monde guette l’état des USA, et tout le monde les tatent, du Japon, la Corée du Sud, à l’Israèl, en passant par l’Iran, l’Allemagne, le Brésil, et bien sûr la Russie et la Chine.
        De toute façon, pour sauver le pays, l’armée française n’aura d’autres alternatives que d’intervenir, pour chasser cette abjecte classe politique qui ne represente plus rien. Je parle du Front National inclus. Quand à la pourriture gôchiste n’en parlons pas.

        Par ailleurs les nationalistes il y en a infiniement plus que vous le croyez, que cela soit dans la police, où dans tous les corps constitués. Tout le monde en marre de ce cirque mondialiste. Cependant pour intervenir il ne faut pas rater son coups, vous avez le droit à une tentative, et il faut que ça sera la bonne. Et ça, c’est l’affaire des services de renseignements.
        A mon avis parmi les déclencheurs seront :
        – L’effondrement du dollar, donc la chute de l’économie US
        – La maladresse des politiques, c’est à dire une décision à la con, du genre renoncer à l’arme nucléaire
        – Effondrement de l’euro.
        etc…

        De toute façon l’armée française n’a pas d’autres choix que d’intervenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.