Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 978 734 Views

28/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Syrie: de moins en moins d’hélicoptères dans le ciel

Selon des informations publiques et rapportées par divers médias, un hélicoptère de la marine syrienne s’est écrasé le 22 mars 2015 près d’Idlib, au Nord-Ouest de la Syrie. Quatre membres d’équipage sur un total de Six ont été capturés par des éléments du front Enosra et d’autres factions rebelles. 

Spécialisé dans la lutte anti-sous-marine, le MIL Mi-14 syrien qui s’est écrasé près d’Idlib opérait assez loin du littoral et semblait participer à une mission de reconnaissance précédant une campagne de raids aériens. 

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, une ONG basée à Londres affirme, en se basant de sources proches de la rébellion, que le MIL Mi-14 se serait écrasé suite à une avarie technique. 

Confronté à un manque d’hélicoptères, l’armée syrienne tente d’utiliser tous les appareils disponibles. Une grandes partie de la flotte d’hélicoptères de transport ou d’attaque est immobilisée au sol pour diverses raisons techniques. Les hélicoptères disponibles sont utilisés pour le largage de bombes barothermiques (les fameux barils), l’acheminement des approvisionnements destinés aux unités et localités assiégées par les forces rebelles ou pour les déplacements. 

Les hélicoptères d’attaque lourds comme les MIL Mi-24 sont de moins en moins utilisés depuis l’acquisition par les rebelles de canons rotatifs anti-aériens et de missiles SAM portables. 

Les chasseurs-bombardiers tactiques ou les avions d’appui au sol demeurent les outils les plus privilégiés par l’armée syrienne contre les rebelles. 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :