Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Des sources au sein des services syriens de sécurité évoquent la mise en échec d’une opération spéciale visant l’assassinat du président Bashar Al-Assad à Damas par une cellule formée par des combattants de nationalité française. 

Fin avril 2015, Les services de renseignement de l’armée de l’air avec l’apport du service spécial du Hezbollah libanais interceptent un flux inhabituellemebt élevé de communications cryptées entre Beyrouth, Adana, Alep et une base sise au Nord du royaume d’Arabie Saoudite. Le 10 mai 2015, des éléments d’une unité de cyber-guerre assistés par des experts de “pays amis” parviennent à localiser et à décoder partiellement des transissions évoquait une opération de décapitation de l’Etat syrien. Restait à savoir quand, par quels moyens et comment.

A Téhéran, des officiels redoutaient une opération complexe susceptible de combiner l’usage d’hélicoptères furtifs et guérilla urbaine. Un peu ce que les Américains ont annoncé avoir fait en Syrie orientale à partir d’Irak. Mais il apparut que cette opération essentiel ment franco-saoudienne impliquait un commando constitué de jeunes combattants musulmans français infiltrés en Syrie à partir de deux points d’accès dont un à travers le Qalamoun et l’anti-Liban. 

En Orient, rien ne se cache. La sécurité syrienne sait pertinemment que ces combattants sont totalement pris en charge depuis leurs banlieues en France jusqu’en Turquie et au Liban par un centre de logistique financé par les pays du Golfe et supervisé par les services français et turcs, malgré de sérieuses divergences, voire des conflits ouverts, entre ces deux derniers. 

Les unités de l’armée syrienne et les forces du Hezbollah libanais mènent une offensive fort médiatisée sur le front du Qalamoun. Pour la première fois, le service d’information de la milice libanaise filme ses troupes en plein combat et sous la fameuse bannière jaune frappée de l’emblème vert. 

À Damas, des sources évoquent un attentat impliquant des commandos suicide et des tirs de mortier mais nous n’avons pu confirmer cette information. Des rumeurs propagées au sein des populations à Damas parlent d’un attentat au sein du palais présidentiel. 

Des combattants étrangers portant des gilets explosifs se font exploser en plein centre de Damas. Mais rien. De plus. 

Indubitablement, Ryad veut en finir avec la Syrie et peu importe le moyen. Les américains trop prudents et échaudés par plus deux décennies d’aventurisme guerrier au Moyen-Orient semblent non seulement trop lents à la détente mais paraissent se rapprocher de l’Iran. D’où la soudaine super-amitié avec le gouvernement de Hollande. Plus Arabe que les saoudiens et plus sioniste que les israéliens. Hollande se met au service des Saoud et adopte la même ligne obssessionnelle partagée avec les israéliens en ce qui concerne la nécessité d’abattre le régime de Damas, quitte à le remplacer par Daech ou le déluge. Après tout, on a bien détruit la Libye et laissé d’autres pays essuyer les dommages collatéraux tout en refusant un quelconque partage des responsabilité ou même la moindre implication. L’histoire des quotas en matière de contrôle des flux migratoires aggravés par le vacuum crée en Libye illustre bien cette irresponsabilité. Rome s’en souviendra …

L’armée syrienne se bat toujours pour défendre la cité historique de Palmyre, menacée par Daech par le nord. La bataille y fait rage: plus de 1000 morts en quatre jours..,

A la frontière libanaise, le Hezbollah et l’armée syrienne se battent contre le front d’Ennosra tandis que l’armée irakienne soutenue par des dizaines de milices a des difficultés à contenir Daech à Al-Ramadi. 

Le jeu continue. 

3 thoughts on “Syrie: une tentative de décapiter l’Etat syrien mise en échec

  1. Je suis français, j’habite en France et je ne cautionne pas la politique du Président, Une “Lapalissade” me direz-vous? peut-être…mais je tenais à préciser cette axiome de base. Nous somme plusieurs à avoir cette position, du moins je me rassure à le croire. Seulement entre une information industrialisée, (instrumentalisée, sic) notre champs reste bien discret, bien petit, bien insignifiant. D’ailleurs la croissance serait dangereuse pour nous autres. Je vous accorde crédit, bien davantage que les arté tf1 et autre bfm… rendez vous compte du trésor que vous êtes en train d’amasser sans avoir les moyens (financiers/logistiques) des chaines (au sens propre comme au sens figuré) de tv.
    je ne suis pas pro Palestinien mais…enfin vous m’aurez compris.
    Ici en France, en haut, ils font ce qu’ils veulent, rien ne les arrête, hormis l’anthropophagie, En bas Ils restent la masse des ceux qui s’en moque, et celle des silencieux impuissants en une déclinaison arborescente.
    je ne parle pas pour rien dire. J’écris pour vous dire que ce que je lis ici, modifie ma vision, en positif, toujours, des évènements que vous relatez. Ceci n’est pas un chèque en blanc c’est un juste retour et une reconnaissance du (des?) cerveaux éclairants.
    Quand c’est bien dire merci passe aux oubliettes. Alors je le dis: Merci.
    Bien à vous.

  2. Bonsoir Strategika, et prompt rétablissement, heureux en tout cas de constater que ça a l’air d’aller mieux, puisque vous postez 🙂

    Il y a quelques semaines vous nous annonciez une information qui m’avait beaucoup tourment&, vous nous disiez que plusieur corps d’armées composés de terroristes criminels d’Al Nosra, et de Daesh avaient franchi la frontière turque, et se dirigeaient vers Damas. Qu’en est il à l’heure actuelle ? Avez vous plus d’infos ?

    Je vous reproduis les extraits du derniers discours d’Hassan Nasrallah il y a deux jours. Il affirme que la victoire du Hezbollah et de l’armée syrienne dans le Calamoun semble proche, et pourrait être décisif pour la suite du conflit.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=237159&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1


    ….La Bataille de Qalamoun:

    Les faits:

    Depuis des jours, des affrontements permanents ont lieu dans la région de Qalamoun entre deux parties : la première composée de l’armée syrienne, des forces des comités des parents et des hommes de la résistance islamique, et la deuxième composée d’hommes armés à leur tête Daesh et alNosra.

    Ces affrontements s’étendent entre le Qalamoun et la chaine Est des montagnes du Liban : cette région a la particularité géographique d’être assez accidentée, car elle est essentiellement composée de monts et de montagnes d’une hauteur de plus de 2000 mètres de la mer, de vallées arides,de pentes rocheuses. Or, cette région abrite des camps d’entrainement, des bases militaires, des sites stratégiques qui surplombent de vastes territoires tant du côté libanais que syrien, notamment la région de la Beqaa, de Baalbeck-Hermel mais aussi des passages de trafic d’armes etc , sans compter des usines de fabrication d’armes, de confection de voitures-piégées, des bases d’opérations ..

    C’est donc sur ce vaste territoire que de violents affrontements ont eu lieu provoquant le retrait des hommes armés, certes je ne prétends point que la bataille est terminée, nous sommes encore en plein dedans.

    Toutefois, il en résulte de cette première victoire des conséquences : je n’évoquerai pas les conséquences indirectes dites stratégiques comme par exemple l’impact d’une telle victoire sur l’entité sioniste qui guette avec inquiétude les progrès militaires des hommes de la résistance islamique.

    Je vais citer les conséquences directes ou tactiques de cette bataille:

    -Défaite des hommes armés et leur retrait de tous les points d’affrontements
    -Récupération de plus de 100 km2 du territoire de Qalamoun , dont la majorité est située en Syrie
    -Destruction de toute présence militaire des hommes armés : bases, sites, abris, usines etc
    – Enormes pertes humaines dans les rangs des hommes armés
    -Rétablissement des réseaux de connexion routiers entre les provinces libanaises et syriennes, comme par exemple Ersal et Jebbe ne sont plus coupés de Britel et Baalbeck ..
    -Couper la région de Zabadani de Qalamoun et donc isoler les hommes armés du reste de la région
    -Couper les passages de transit des hommes armés sachant que tout le transit des hommes armés, de leurs armes, leurs munitions, leurs provisions, est assuré du Liban vers la Syrie et ce malgré les efforts de l’armée libanaise pour contrôler et surveiller les passages en direction de Zabadani
    -Sécuriser une grande partie des villages frontaliers syriens
    -Sécuriser une grande partie des villages et des communes libanaises frontalières sachant que les hommes armés abritent toujours à Ersal.
    -Gagner une position géographique plus importante grâce à la récupération des monts et des montagnes qui permettent de couvrir toute la région.

    Pour ce qui est du nombre des martyrs qui sont tombés, et contrairement à nos habitudes, je vais parler de chiffres, sachant que pour nous un martyr n’a pas de prix, mais certains médias ont parlé de 40 martyrs d’autres ont évoqué 150 martyrs, et donc face à de tels mensonges il convient de clarifier.

    A vrai dire, nous avons perdu 13 martyrs alors que du côté syrien, sept martyrs sont tombés..

    Donc, nous sommes devant un exploit militaire sans précédent-qui s’inscrit sur un territoire d’une longueur de 300 km et d’une largeur de 10 km- et dont je laisse aux experts militaires d’évaluer et non moi qui n’est pas un expert mais qui apprend de mes hommes.

    C’est pourquoi il convient de saluer les martyrs qui ont affronté la nouvelle nakba en sacrifiant leur vie, on ne peut que s’incliner devant leur courage, leur bravoure, et tout autant nous saluons leurs familles, nous saluons notre peuple car avec des hommes pareils on ne peut que vaincre..

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :