Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
29/06/2022

4 thoughts on “le chef des forces spéciales de la police du Tadjikistan rejoint Daech

  1. Bonjour amon avis daech a des souci a se faire car la il ont gagnee le gros lot le loto la lotterie parce se qui vont leur tombee dessus c est pas l armee russe de 1990 mais celle de 2015 elle trois fois plus puissante et trois plus dangereux que l ancienne la ville de raqua sera rasee

  2. C’est pas trés commun comme profil qui rejoint DAECH. Habituellement c’est des jeunes gens menus, aux joues creuses, les yeux tirés, cheveulus, barbus, sachant à peine écrire leur nom et encore. Ce mister Khalimov me paraît bien portant, pour ne pas dire physique d’athlète. Mon p’tit doigt me dit qu’il a peut être le profil pour se kamikazer dans un marché bondé soit de chiites, de blancs européens, voir dans une rue Tombouchtou, Lagos où Djakarta. Son départ pour DAECH n’es ce pas un transit pour une résidence plus cossue de la banlieue de Ryadh ? Eh oui, faut bien une rétribution généreuse aux agents de l’empire.
    Il est utile de rappeler que le Tadjikistan a connu “l’heureux privilège” du tumulte des premières révolutions colorées de l’histoire du monde musulman. Ca se passait à la fin des années 90. La rebellion “islamiste” soutenue par la tribu Séoud était aux portes de Douchambé. Alors que les communautés européennes russophones et tadjiks vivaient en bonne intelligence depuis plusieur siècles, subitement ce fût des ratonnades, pogroms, massacres anti russes comme le pays n’en avait jamais vécu. Personne ne comprennait pourquoi ? Alors que la transition post soviétique commençait doucement à se digérer, voilà qu’un vent de follie s’empare subitement du pays. Les musulmans deviennent plus musulmans que jamais. Pour les tadjiks d’origines russes, comme les tadjiks non européens ce fût un traumatisme, une ambiance de fin du monde. Choc des civilisations, c’est comme si demain en France, une partie de la population, et des miliciens venus d’on ne sait où, ne parlant pas forcément le français -c’est ça qui tue!- se mettent à massacrer tout ce qui est musulman. Violence aussi spontanée ? La molesse du Yeltsine tant apprécié en Occident a couté trés cher à la Russie. Nous étions à la fin des années 90, et à l’aube des années 2000, à l’époque le budget militaire de la Russie c’était à peine 6 milliards $, la Chine 20 milliards $. On y chassait le russe, comme on chasse le gibier, comme dans les plus funestes pogroms du Moyen Age, tout y passe, hommes, femmes, enfants, vieillards. Mais avec l’étendard haut en couleur des Séoud, et surtout…quelques drapeaux US. Eh oui, encore une fois, nous étions à la veille des années 2000 et déja les américains ambitionnaient de s’installer dans la région. Et pour destabiliser le pays les américains comptaient sur des ordures comme ce Mister Khalimov. Mais en ces temps là, Poutine avait dit stop, il faut savoir qu’à la demande de la population tadjik de toutes origines confondues ont demandé à la Russie d’intervenir, ce que Moscou a fait. Et dans les demandes de ces vils terroristes, ils demandaient tous avec insistance….la présence de bases de US. Comme on s’y retrouve!
    Or ces dernières années le Tadjikistan comme l’ensemble des pays de la région, malgrés leur différents ont presque tous tourner le dos aux USA. Le choc, il n’y a pas d’autres mots de ce qui s’est passé au Tadjikistan est encore gravé dans toutes les mémoires. Rien d’étonnant à ce que ces viles pourritures de Khalimov et consorts n’y ont plus d’avenir, et cherchent d’autres cieux plus cléments. Histoire de faire encore chier le monde, et servir les USA. Mon p’tit doigt me dit que ce gars là, risque d’avoir la même funeste fin que ces malheureuses victimes. Ceux qui parient sur les USA finissent toujours par perdre gros!
    Avis aux amateurs!

  3. A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:

    En Syrie, les troupes de l’armée régulière n’arrivent plus à s’adapter aux nouvelles tactiques utilisées par les combattants étrangers de Daech ou de l’armée de la conquête (جيش الفتح en Arabe), la nouvelle armée créee par Al-Qaida et d’autres groupes armés en Syrie et dont l’encadrement et l’entraînement aurait été assuré à 100% par les USA et la Turquie.

  4. Bonjour Stratégika 51,
    Votre article me donne envie d’ écrire :” Qui sème récolte.”
    Y’a comme un retour de boomerang dans l’air…
    Bien à vous.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :