Stats

  • 7 068 823 Hits
20/09/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Une guerre mondiale qui ne dit pas son nom

Mode Attaque:

En Syrie, le changement de stratégie opéré par l’axe de l’empire dans sa gestion de la guerre a fini par payer: les forces armées syriennes s’avèrent dans l’incapacité à faire face sur le champ de bataille aux brigades issues d’Al-Qaïda 4.0 et aux cohortes de Daech 1.0, recombinées pour la circonstance en une sorte d’armée compacte dotée d’une mobilité accrue.

En Ukraine, les forces de Kiev, ayant bénéficié d’une nouvelle organisation et d’un encadrement nouveau directement supervisés par des forces spéciales de l’Otan, repartent à l’offensive contre les forces pro-russes à Donetsk en criant à l’agression.

Dans les deux cas, des forces spéciales et des instructeurs appartenant aux pays de l’Otan ont participé à la mise sur pied de forces nouvelles adoptant de nouvelles tactiques de combat.

Les guerres de Syrie et d’Ukraine relèvent d’un même et unique conflit majeur en cours entre superpuissances, Certains observateurs estiment que la guerre d’Ukraine est une conséquence directe de l’échec du plan de l’empire en Syrie suite au soutien actif de Moscou à Damas.

Le dessein est toutefois unique: encercler, disperser les forces de l’adversaire, l’affaiblir pour enfin agir. Ceci dans le cas où son appaeil d’Etat est assez fort pour contrecarrer l’ingénièrie du chaos au sein des populations.

Mode Défense:

En Syrie, L’Iran a juré de ne point laisser tomber le gouvernement légitime et à Téhéran, les officiels ne cachent même plus l’implication militaire croissante de l’Iran en Syrie.

Chose promise, chose due: L’Iran mobilise 15 000 hommes, l’équivalent de trois division dans le système iranien, recrutés en majorité d’Afghanistan et du Pakistan, et les envoie en urgence en Syrie sous le pavillion de la Force Al-Quds (Force Jérusalem) pour porter secours à l’armée syrienne là où elle est en grande difficulté.

A Jrod Arsal dans les confins frontaliers syro-libanais, les forces du Hezbollah parviennent encore à remporter des gains territoriaux appréciables. Les hommes du Hezbollah ont énormément appris de la guerre de Syrie mais ne parviennent pas, faute d’effectifs suffisants, à se déployer sur plus de six théâtres d’opérations.

<l’image du site Al-Masdar illustrant des éléments du Hezbollah a été retirée pour non conformité>

De plus en plus d’armes de fabrication chinoise font leur apparition en Irak et en Syrie.

En Ukraine, Washington joue au pourrissement avec le feu nucléaire. L’objectif cette fois est de déclencher directement une guerre entre la Russie et l’Ukraine.

On notera au passage et pour une fois une confirmation avérée des théories conspirationnistes; l’ex-président fantôche de la Géorgie, Mikheil Saakashvili, très proche de l’israélien Benyamin Netanyahu (on évoque une même affiliation idéologique et l’appartenance à la mafia d’Odessa) devient subitement ukrainien et est nommé derechef gouverneur d’Odessa.Il faut qu’à Kiev, on poursuit de drôles d’idées pas claires du tout.

En 2008, cet homme bouffi d’orgueil et imbu de sa personne, fort de ses soutiens sionistes, osa affronter militairement la Russie au sujet de l’Ossétie. Il était mal tombé et la Russie a failli le dégommer à coups de missiles. Ne serait-ce la forte mobilisation des lobbies juifs à travers le monde, Saakashvili y aurait laissé sa peau.

La paix:

Pas pour demain. Nous sommes au milieu d’une guerre mondiale qui ne dit pas son nom. Aucun média dominant n’osera utiliser ce terme. Il y a plus de 7 milliards d’êtres humains sur terre et mieux vaut les abrutir et réduire leur nombre par tous les moyens possibles si possible (les élites du monde industrialisé sont Malthusiennes) En attendant la Chine poursuit sa propre révolution dans ses Affaires militaires et son armée a subi bien plus de transformations durant ces vingt dernières années que durant 1600 ans.

Casques Bleux Chinois armés de la dernière variante du fusil d'assaut QBZ-95. Crédit photo: News.cn
Casques Bleux Chinois armés de la dernière variante du fusil d’assaut QBZ-95. Crédit photo: News.cn
Loin des clichés à la peau dure, les chinois disposent déjà d’unités combattantes assez redoutables et déterminées à se sacrifier pour achever la victoire. Les stratèges de l’empire en sont conscients mais pour eux, la Chine ne pourra plus se permettre une armée avec le temps, par déficit démographique (même chose pour la Russie).

On voit un peu plus clairement maintenant que les élites de l’empire mènent depuis longtemps une guerre tout azimuts sur le plan démographique à des fins d’hégémonie.

Les mois qui viennent seront passionnants. Aucun doute là dessus…

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :