L’organisation Daech a exécuté le président du département de physique de l’université de Mossoul dans le Nord de l’Irak après que ce dernier ait fermement refusé de participer à des programmes visant à concevoir et produire des armes biologiques.

C’est le troisième scientifique irakien à être publiquement assassiné pour avoir refusé d’aider Daech à développer une arme biologique. Un objectif désormais ultra-prioritaire de Daech, dont la perte de territoire se poursuit aussi bien en Irak qu’en Syrie.

Des pamphlets de Daech capturés par des militaires irakiens évoquent l’impossibilité d’un retrait ou d’une défaite face aux armées des infidèles (c’est-à-dire les armées syrienne et irakienne) tout en appelant à l’usage d’armes radiologiques, chimiques et bactériologiques. Et dans ce domaine, tous les procédés sont permis: jeter des cadavres dans les barrages d’eau potable, empoisonner les puits et sources d’eau ou propager des bactéries et d’autres toxines pathogènes par divers moyens…

Le chaos constructif cher à certains théoriciens néoconservateurs US ou l’Apocalyspe. Le choix semble bien cruel. Le fameux Printemps Arabe s’est révélé bien onéreux. Notamment pour l’Europe, qui se retrouve forcée à subir une des plus grandes migrations humaines de l’époque contemporaine et dont l’intensité ébranle les fondements même de l’Union Européenne. Pourtant, c’est cette même Europe dupée par les faucons de Washington qui a vivement applaudi à l’une des opérations les plus complexes de l’histoire moderne sous couvert de démocratie…Tout est perdu fors l’honneur tant que ce printemps Arabe n’a pas (encore) débouché sur un véritable hiver nucléaire!

Publicités

6 commentaires



  1. Pour avoir laissé ces crimes se dérouler sans rien faire, les hommes et les gouvernements de ce siècle seront jugés par l’histoire et les générations futures… Quand à Dieu, lui seul sait ce qui adviendra de nous..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.