Stats

  • 6 876 652 Hits
22/06/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Malgré le démenti du Pentagone, Damas certain qu’un avion britannique a ciblé un site militaire syrien

Des officiels du Pentagone ont vivement démenti l’information selon laquelle des avions de la coalition auraient délibérement visé des sites relevant de la 137e Brigade d’artillerie et de la 17e Division de réserve des forces armées syriennes près du village d’Ayach, dans la province de Deir Ezzor (Syrie orientale). Les américains ont accusé les russes d’avoir bombardé leur propres alliés.

Une frappe “fantôme” a pourtant ciblé un camp militaire syrien sis en dehors d’une base de dépôt près du village de Ayach, sous contrôle gouvernemental syrien, causant la mort de trois militaires relevant de la 137e Brigade d’artillerie et un autre de la Division de réserve. 13 autres soldats ont été griévement blessés par le raid aérien.

Aussitôt après ce raid, Daech a lancé un assaut général sur le camp mais l’intervention d’unités de la 104e Brigade aéroportée (Garde républicaine) a permis de repousser l’attaque et de garder le contrôle du village.

Selon la version syrienne, réitérée il y moins d’une heure, aucun avion syrien ou russe n’opérait au dessus de la zone au moment du raid fantôme et le haut commandement des forces armées syrienne est certain à 100% que l’attaque provenait d’un avion de guerre britannique.

Il s’agit du troisième incident de ce genre puisqu’à deux reprises, des avions de combat US avaient ciblé des infrastructures vitales (alimentation en eau potable et turbines à gaz) en zone loyaliste dans la province d’Alep. Mais c’est la première fois qu’une frappe cible un camp militaire syrien assurant la défense d’une zone loyaliste face à Daech.

%d blogueurs aiment cette page :