Stats

  • 6 175 814 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
28/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

« Urgence sexuelle »! « Sexual Emergency »!(Sic)

En Autriche, un irakien d’une vingtaine d’années, ayant le statut de réfugié  a inventé un nouveau concept, « l’urgence sexuelle » pour justifier son comportement de prédateur sexuel dont à été victime un garçon de dix ans dans une piscine.

D’après les rapports de presse, la police s’est étonné de l’insouciance de ce réfugié, qui n’a même pas pensé à quitter les lieux. Au moment de son arrestation, notre drôle d’oiseau s’amusait à faire des plongeons plus ou moins ratés…

Urgence sexuelle! Cette notion qui fera le bonheur de beaucoup de producteurs de vidéos pour adultes, toutes catégories possibles, n’est pas à prendre au second degré. D’autant qu’elle a été prononcé dans un anglais américain: « Sexual Emergency! »

Que peut apprendre un individu né en Irak en 1996 et qui avait 7 ans lors de l’invasion et la destruction (ou la « démocratisation » aéroportée) de son pays? Go-Go-Go! EMERGENCY! Restore Freedom!, Surge!, Don’t move!…et la liste est longue.

Interrogé par la police si de tels actes étaient normaux dans son pays d’origine, l’Irak, le réfugié à répondu que de tels actes sont interdits partout et dans tous les pays du monde…

En réalité, ce qui c’est passé et se passe encore en Irak ou en Syrie dépasse de loin l’entendement humain.

Pour être concis, il suffit de rappeler que toute la structure mentale de toute forme d’éthique, qu’elle soit ou non liée à un fait religieux ou non, à été anéantie.

La politique européenne en matière de circulation des étrangers à toujours favorisé en premier les éléments les plus radicaux et les plus asociaux ou inaptes à toute forme d’intégration normalisée. C’est une politique délibérée et assez bien documentée. Émigration choisie mais selon un canevas orienté. Pas étonnant que l’on entende un réfugié évoquer une urgence sexuelle dans une piscine. On l’a habitué à l’assistanat en tout au point où il osera même demander une aide pour satisfaire ses besoins naturels. Reste à savoir si certains activistes iront jusqu’à inclure l’urgence sexuelle dans leur très longue liste des « privilèges de l’homme blanc » en sachant qu’elle émane d’un produit collatéral de la liberté déversé sur un pays pétrolier qui fut bien géré par des superstructure de moustachus têtus et que son objet n’a rien à voir avec les femmes mais avec un vieux fantasme du monde ancien autour de l’éphèbe ou pire, le jeune prépubère.

Ce réfugié est en prison. Sa notion de liberté se confond avec la licence débridée. Il aurait pu être accueilli par un centre YMCA. Mais ces derniers semblent submergés par la détresse et autres PTSD (Post traumatic stress disorder) des vétérans des guerres de l’empire.

Quid de l’urgence sexuelle? Un PTSD de bobos exotiques couvés par les bureaucrates de l’Union Européenne imprégnées des valeurs pédophiles à la Cohen-Bendit? Ce qui est sûr est que ces deux mots feront un tabac les mois prochains…Si le monde ne part pas en cou…!

Urgence sexuelle! Trouvaille  sémantique qu’un Think tank, vous savrez, ces fameuses tours d’ivoire où des gens plus ou moins pédants sont grassement payés  pour développer les techniques de la masturbation mentale post-justificatrice et les moyens de son application concrète sur des groupements humains sous forme d’imposition fiscale ou de pilonnage d’artillerie n’aurait peut être jamais pu élaborer.

J’aurais du y penser plus tôt. Cela m’aura évité bien des désagréments. Désormais nous sommes tous en urgence!

%d blogueurs aiment cette page :