Des objets en orbite autour de la terre tirant des projectiles vers le sol: le combat orbital est l'enjeu de l'année 2022

Stats

  • 7 191 877 Hits
29/11/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Une guerre à 10000 milliards de dollars US

Le 15 mars 2016, la guerre en Syrie, conflit régional d’envergure en passe de se transformer en guerre mondiale, entamera sa sixième année consécutive. C’est la date choisie par Ryad et Ankara (et leurs alliés) pour lancer une nouvelle offensive contre la Syrie et l’Iran.

En l’espace de quelques jours, des dizaines de chaînes satellitaires arabes propageant un discours ultra belliciste contre l’Iran ont surgi du néant. En parallèle, des Typhoon et des F-15 saoudiens mais également occidentaux (on évoque huit pays de l’Otan et deux du conseil de coopération du Golfe) ont été déployés dans des bases en Turquie méridionale.

Pendant ce temps, l’Otan à définitivement durci sa position envers la Russie tout en multipliant les provocations indirectes en Europe orientale.

A Moscou, le Kremlin fait une première  allusion à une guerre mondiale puis souligne que toute intervention terrestre en Syrie sera de nature à prolonger le conflit. On notera que chaque fois que les russes présentent un réel danger, Poutine s’éclipse du paysage médiatique et laisse son premier ministre Dimitri Medvedev s’exprimer.

Enlisée au Yémen malgré un très solide soutien logistique et militaire américain, britannique et israélien, Ryad est tenté de jouer à la roulette russe. La guerre du pétrole n’a pas mis la Russie à genoux et l’Iran n’a pas interrompu son soutien militaire et économique à la Syrie.

En Syrie, les forces gouvernementales soutenues par l’aviation russe s’approchent des enclaves rebelles financées et armées par Ryad et Ankara. Cela explique la panique de la machine de propagande de l’empire. Les saoudiens, grands pourvoyeurs des guerres de l’empire, sont désormais prêts à dépenser plus de 10000 milliards de dollars US dans une guerre contre la Russie, l’Iran et la Syrie. Dans un “monde libre” en pleine crise financière et économique, c’est l’opportunité du millénaire.

Les Emirats Arabes Unis ont acheté cash l’île yéménite de Socotra pour l’offrir au Centcom. Ryad ira bien plus loin.

On verra des choses étranges dans les jours qui viennent.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :