Stats

  • 6 154 779 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
18/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Syrie: pas d’accalmie en vue

Malgré l’annonce d’un cessez-le-feu pour le 27 fevrier 2016 a 2200 UTC 0000 Z à Damas), des analystes militaires syriens estiment que la guerre en Syrie continuera bien au delà de l’année 2017.

D’après les analyses les plus optimistes, aucun cessez le feu ne tiendra plus de 72 heures d’ici la fin de 2016 en rappelant que des pays comme l’Arabie Saoudite sont depuis longtemps des experts en sabotage de tout processus de paix.

Les rebelles ont déjà rejeté tout cessez- le-feu sous égide americano-russe.

John Kerry a tacitement menacé la Syrie de démembrement en cas de la poursuite des combats. Ce qui en dit long sur la motivation des faucons à Washington.

L’axe des forcenés bellicistes constitué par Ankara-Ryad-Paris- Londres attend impatiemment le départ du président Obama et l’avènement de son successeur pour intensifier la guerre.

Le président US Barack Obama et sa politique très subtile se sont avérés le cauchemar le plus absolu de l’oligarchie israélienne, des caciques  saoudiens et de la mafia turque.

La Turquie et l’Arabie Saoudite feront échouer tout cessez le feu jusqu’à l’avènement du successeur de Barack Obama

Affaiblie, l’armée syrienne devra évoluer et adapter de nouvelles formes de combat.

Pour le moment, une intervention terrestre de la Turquie et de l’Arabie Saoudite semble exclue faute d’une couverture aérienne rendue impossible par le dispositif défensif russe.

Ce qui est certain est que la Russie ne fera pas machine arrière.

Une éventuelle fin de la guerre en Syrie et la victoire des loyalistes signifie:

  1. L’installation des gardiens de la Révolution iranienne et du Hezbollah au Golan, constituant une menace existentielle pour Tel Aviv;
  2. La fin du régime saoudien;

  3. La chute du système d’Erdogan et un possible éclatement de l’intégrité territoriale de la Turquie actuelle.

D’ici là, l’alliance hostile à Damas tentera de lancer une nouvelle contre-offensive dont la forme sera déterminée par le rapport de forces sur le terrain et surtout le bras de fer entre Moscou et Washington.

%d blogueurs aiment cette page :