Des objets en orbite autour de la terre tirant des projectiles vers le sol: le combat orbital est l'enjeu de l'année 2022

Stats

  • 7 206 874 Hits
08/12/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Algérie: des missiles FIM-92 Stinger capturés par l’armée?

Selon des informations diffusées par des médias algériens se basant sur un communiqué du ministère algérien de la défense, une variante de missiles SAM portables de type FIM-92 Stinger de conception US auraient été capturés suite à une opération militaire à Guemar (El-Oued), au Sud-Est du pays, non loin des confins frontaliers avec la Tunisie et la Libye.
L’information est surprenante à plus d’un titre et c’est probablement l’information la plus explosive depuis l’indépendance de ce pays si l’on considère que ce type de système d’arme n’a jamais été acquis par l’Algérie et que même au plus fort de la guerre de 1992-1998, aucun groupe terroriste n’a pu acquérir le moindre système équivalent tel que le 9K32 Strela de fabrication russe.

A priori la provenance de ce missile anti-aérien portable serait la Libye. Mais ce pays n’a jamais acquis ce type de missile. Ce qui laisse supposer une piste remontant à la Turquie où l’unité de production de Rokestan en a produit 70000 unités sous licence.
Ces armes ont pu aboutir en Libye au moyen du pont aérien permanent entre la Turquie et la Libye dans le cadre d’un plan plus vaste de transfert d’armes et de combattants vers et en provenance de la Syrie et l’Irak. L’affaire dite de Bengazi dans laquelle est impliquée l’ancienne Secrétaire d’Etat US Hillary Rodham Clinton, a permis de révéler certains aspects de cette opération clandestine.
Que signifie la présence de missiles Stinger en Algérie?
Durant les années 80, le Stinger est devenu grâce à la CIA une arme iconique de la guérilla afghane alors en lutte contre les redoutables chars volants soviétiques Mi-24 “Hind”. Le 25 septembre 1986, un groupe relevant du Hezb-i-Islami du chef de guerre Gulbuddin Hekmetyar a abattu le premier hélicoptère soviétique Mil Mi-24 Hind près de Jalalabad en utilisant un missile FIM-92 Stinger. 
Après la fin de la première guerre d’Afghanistan, un programme visant à récupérer ces systèmes d’armes de crainte qu’ils puissent aboutir entre les mains d’Al-Qaida n’a pu achever ses objectifs. Mais curieusement aucun groupe n’a utilisé ce type de missile jusqu’à l’apparition de quelques exemplaires entre les mains de rebelles triés sur le volet en Syrie à la fin de l’année 2013.
De toute évidence, l’apparition de ce type de missile en Algérie laisse supposer que la situation sécuritaire au Maghreb est infiniment bien plus grave que ce que l’on craignait.
L’Algérie paiera tôt ou tard son inaction en Libye.

image
Photo (Algérie1)

Le FIM-92 Stinger dispose d’une portée opérationnelle variant selon les versions entre 3800 et 8000 mètres (pour la version C RMP) Ce qui constitue une menace sérieuse aussi bien pour les hélicoptères Bell UH-1 Iroquois de l’armée tunisienne que les Mil Mi-8 et Mil Mi-171 de l’armée algérienne. 
Des Stinger en Algérie. Qui l’eut cru? C’est une conséquence directe de la destruction de la Libye par L’Otan et la poursuite du chaos dans ce pays.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :