Stats

  • 6 883 988 Hits
25/06/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Obtenir des Kamikazes en quatre étapes

Première étape: Recruter des hommes, jeunes de préférence et sans réels repères,  issus de l’émigration ou proches des milieux de la pègre locale, alimentée par le trafic de hashish et d’héroïne en provenance du Rif marocain, les manipuler par des officiers traitants issus des mêmes milieux.

Etape2: Leur donner de l’importance, leur accorder des privilèges sociaux, administratifs et autres, voire une protection supra-judiciaire avant de les envoyer en Turquie où ils sont pris en charge par le MIT turc.
Cette prise en charge turque est une sous-traitance en bonne et due forme et donc prébendée.

Etape3: Certains de ces éléments  infiltrent les rebelles syriens ou irakiens mais sont livrés à leur sort. D’autres sont suivis. Devant l’échec patent de l’Otan en Syrie, tous reviennent. Car très peu d’entre-eux a eu à combattre ou à participer à des opérations de guerre. Jusqu’à ce niveau là ils bénéficient encore de facilités incroyables en matière de circulation de la part des services de leurs pays d’adoption, en dépit d’un mandat de recherche ou d’une condamnation.

Etape4: C’est à ce niveau que les choses commencent à devenir étranges. Une fois de retour au bercail, certains subissent une  technique similaire au Zersetzung de l’ancienne Stasi. Au harcèlement moral et psychologique systématique et étudié sur mesure, au déni d’existence et à la menace, la plupart réagissent par un comportement paranoïaque dont l’intensité croissante finit par aboutir à un passage à l’acte désespéré ou vindicatif. Fusillades plus ou moins coordonnées; attentats à l’explosif; opérations kamikazes…

Un outil de coercition géopolitique. Un outil jetable.

%d blogueurs aiment cette page :