Stats

  • 6 172 549 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La carte du Nagorny Karabakh

Ce n’était qu’une question de temps. La guerre est de retour au Nagorny Karabakh. On s’y attendait depuis des mois ou plus exactement depuis la déterioration à vue d’oeil des relations bilatérales entre Moscou et Ankara.

Tandis que l’Azerbaidjan et l’Arménie s’accusent mutuellement d’agression, Ankara joue sa carte maîtresse: allumer le feu le long des frontières méridionales de la Russie.

Les frontières méridionales de la Turquie sont non seulement  la proie au chaos suite à l’échec de l’interventionnisme turc en Syrie mais ce dernier a abouti à une résurgence sans précédent de la question kurde. Pour le régime autiste et pusillanime d’Erdogan, Moscou devait payer tôt ou tard son rôle dans l’échec de la politique turque. Mais les russes sont prévoyants: la Tchétchénie est sous le contrôle d’un dirigeant sunnite, ami personnel de Vladimir Poutine, et très haut en couleurs, n’ayant aucunement froid aux yeux. Le Daguestan? De plus en plus difficile pour les agents turcs. Les autres républiques d’Asie centrales? Elles sont plus tournées vers la Chine et ses fonds de développement dans le cadre de la nouvelle route de la Soie. Restait Bakou, dont le gouvernement est allié aux turcs (panturkisme oblige) et à Israël (coopération militaire très avancée) Quoi de mieux de rallumer la guerre contre l’Arménie « ennemie » et par ricochet embêter l’Ours russe sur son front Sud non loin d’une Géorgie Otanisée?

Le président russe Vladimir Poutine a appellé samedi à un « cessez-le-feu immédiat » entre Arméniens et Azerbaïdjanais à la frontière du Nagorny Karabakh.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :