Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 979 061 Views

28/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Libye: la carte n’est pas le terrain…

Des informations fiables en provenance de sources liées aux forces du général Khalifa Hefter ont confirmé la participation d’éléments des forces spéciales britanniques et italiennes à une operation militaire libyenne visant la recapture de l’ensemble des infrastructures petrolières du pays.

Les mêmes sources ont révélé l’usage par un groupe armé en Libye supposé relever de Daech de tactiques de combat trés particulières et d’une redoutable efficacité.

Une embuscade tendue par un groupe armé près de Syrte à un convoi militaire de la République semi-autonome de Misrata, au sein duquel se trouvaient des commandos britanniques et italiens, a grandement surpris le haut commandement de l’Otan: le  niveau de complexité des méthodes de combat utilisées par les assaillants dépassait de loin tout ce que l’on savait en matiére de guerre assymétrique. Le convoi aurait quasiment été annihilé sans l’intervention d’appareils de combat US.

Les combattants derrière cette attaque auraient été assimilés à des éléments appartenant à une  franchise de Daech en Libye mais il semble que la situation soit infiniment plus complexe.

L’Egypte avait tenté une aventure similaire en Libye, avant d’y renoncer. Les forces speciales égyptiennes avaient subi de lourdes pertes en faisant face à des combattants fantômes disposant de ce qui ce fait de mieux en matière d’armement et utilisant par dessus tout des tactiques quasiment imparables.

Pour l’Otan, il semble plus évident que jamais que la carte n’est pas le terrain…

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :