Stats

  • 6 883 835 Hits
25/06/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Assassinat du chef militaire du Hezbollah en Syrie: le mystère sera levé dans les heures qui viennent

Aucun aéronef civil ou militaire étranger n’a survolé la région de Damas le 10 mai 2016. Plus encore, le haut commandement des forces armées syriennes affirme qu’aucun aéronef ou drone étranger n’a survolé le Sud de la Syrie au cours de cette journée.

Les russes sont également catégoriques: aucun aéronef ou missile n’a pénétré le territoire syrien en provenance d’Israël ce jour là. Les radars russes, syriens et libanais n’ont détecté aucune activité aérienne militaire non identifiée au dessus de la Syrie méridionale et du Liban.

Washington a affirmé qu’aucun avion militaire US ou des pays de la coalition n’a survolé Damas le 10 mai 2016.

Le Hezbollah a affirmé quant à lui qu’il révélera dans les prochaines heures les détails de l’assassinat de son chef militaire en Syrie.

Le quotidien israélien Haaretz a démenti qu’une frappe israélienne ait visé un PC du Hezbollah à l’aéroport international de Damas le 10 mai 2016.

L’élimination du chef militaire du Hezbollah en Syrie semble liée à la réactivation d’une vieille affaire autour de l’assassinat de l’ex-premier ministre libanais Rafik Hariri et implique donc le Royaume d’Arabie Saoudite et ses alliés. Ryad a juré de détruire le Hezbollah et de faire disparaître la Syrie de la carte du monde quel que soit le coût d’une telle folie.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :