Stats

  • 6 157 717 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
20/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Assassinat du chef militaire du Hezbollah en Syrie: un mystère absolu

Les milices armées rebelles ont démenti l’usage de tirs d’artillerie sur la Ghouta, non loin de l’aéroport de Damas où a été assassiné le chef militaire du Hezbollah en Syrie, Mustafa Badreddine.

Des militaires syriens positionnés dans la Ghouta de Damas ont également écarté la thèse selon laquelle le chef militaire du Hezbollah en Syrie aurait été tué au cours d’un pilonnage.

Selon le Hezbollah et le corps médical de l’armée syrienne, le corps de Mustapha Badreddine ne portait aucune trace de blessure apparente.

Selon un diagnostic établi peu après sa mort, Badreddine aurait péri suite à une hémmoragie interne causée par l’effet de souffle d’une puissante explosion. Le même rapport évoque la présence de micro-éclats de Tungstène et de Cobalt sur les lieux de l’explosion. Ce qui a laissé supposer à une possible utilisation d’armes DIME (Dense Inert Metal Explosive)

Autre détail troublant: selon le Hezbollah, les tirs d’artillerie, qualifiés de « grand bombardement » intervenus entre 2130 et 2200 (heure locale) n’ont pas causé d’autres pertes humaines. Ce qui semble impossible vu que Mustafa Badreddine se déplaçait en convoi et donc avec une escorte et que le PC dans lequel il s’est rendu se trouvait tout près d’un dépôt de munitions des forces armées syriennes (détruit lors de l’attaque)

Côté russe, les forces aérospatiales russes cherchent à savoir si cet opération a fait intervenir un vecteur de bombardement orbital ou sub-orbital. Un système d’arme assez ancien mais dont l’existence a toujours été niée, car cela violerait la Convention sur l’usage pacifique de l’espace.

A noter que la thèse d’une frappe US ou plus vraisemblablement israélienne demeure maintenue par un très grand nombre d’observateurs militaires.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :