Stats

  • 6 155 792 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
19/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La mort de l’ambassadeur russe, acte de naissance d’un nouvel empire

Deux incidents majeurs commis à l’encontre de la Russie par la Turquie et puis sur son territoire . Le premier se rapporte à l’abattement du bombardier russe SUKHOI , le deuxiéme est relatif à l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie.. On abordera le probléme non sur le mode de recherches et investigations comme j’ai coutume de le faire dans pareilles circonstances (voir lamrani.over-blog.com les dessous de la destruction du bombardier russe) mais sur la base de réflexions mettant en rapport les deux incidents.

Pour le premier, il était clair que le gouvernement d’Ankara avait encore espoir d’étre acceptée au sein de l’Union Européenne en tant que membre à part entiére bénéficiant de son ouverture démocratique et comptant sur les appuis des EU grâce à sa position stratégique dans la région  exploitée par l’OTAN dont elle fait partie. Les risques étaient calculées en fonction de ces données.

La Russie,de sa part, consciente d’une escalade dont les modalités seront régies par les actes constitutifs de l’Organisation Armée a préféré jouer sur les sanctions économiques sans pour autant atteindre le rappel de l’ambassadeur accrédité et le renvoi de son homologue vers son pays ce qui signifierait une rupture diplomatique entre les deux nations .

La vision d’Ankara allait radicalement changer envers certains pays Occidentaux en particulier les USA lors du coup d’Etat avorté, puis du refus de l’UE d’accepter son adhésion. A ce moment là, le changement d’alliance lui a paru comme une juste mesure pour exprimer son appréhension envers le bloc du Nord. Des rapprochements significatifs ont été observés surtout dans l’entente pour résoudre le probléme syriens. Notons que cette entente inclut aussi l’Iran pays concurrent d’Ankara.

Cette coalition impliquant des pays forts proches des zones de conflit et par conséquent aptes à peser de leur poids quel que soit en Irak, en Syrie ou au Yémen n’est pas de nature à contenter les occidentaux qui vont essayer par tous les moyens à en briser homogénéité.

La solution a été trouvée dans l’assassinat du diplomate russe en Turquie.

Mais ce meurtre était improductif. Au lieu de déclencher une hostilité entre les deux pays, il a au contraire contribué à attirer davantage de sympathie truque dans un pays lui même victime de terrorisme.

Il est à prévoir qu’une nouvelle carte géopolitique est en train de se dessiner. La réalité de l’histoire reste un facteur invincible contre toute machination ourdie par des groupes de particuliers en vue de changer un devenir commandé par des synergies aux probabilités insaisissables.

 

%d blogueurs aiment cette page :