Stats

  • 6 706 520 Hits
12/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Une frappe peut en cacher une autre

A Idleb, des bombardiers russes et syriens ont anéanti un dépôt logistique central de la rébellion géré selon les standards de L’OTAN et contenant des milliers de systèmes de missile antichar Raytheon BGM-71 Tow, livrés via la Turquie.

Le rôle très ambigu de la Turquie ne leurre plus grand monde. En déclenchant un faux putsch militaire “contrôlé” et en radicalisant sa rhétorique anti-européenne, Erdogan n’a appliqué en fait qu’une vieille maxime de guerre psychologique visant à tromper la perception russe de la menace. Sur le terrain, l’armée turque et les forces spéciales US continuent à livrer des armes et des équipements à tous les groupes armés rebelles en Syrie, y compris Daech et Al-Qaïda.

Les mêmes frappes aériennes ont détruit des réservoirs supposés vides sis dans une zone industrielle près du village de Khan Chikhoun.

Ces citernes faisaient l’objet d’une intense activité depuis des semaines. Leur destruction a révélé ce qu’elles contenaient: des composés chimiques toxiques.

Dans la foulée, ces raids ont éliminé plus de 300 mercenaires de l’OTAN dont de nombreux arabes israéliens, réputés pour être les plus radicaux en matière d’extrémisme “islamiste”. C’est aussi les gardiens de l’idéologie d’un groupe comme celui que l’on a dénommé de façon pompeuse “Etat Islamique”.

On comprend dès lors le retour intempestif des pleureuses professionnelles de la propagande universelle. L’escalade de l’opération de changement de régime en Syrie était trop prévisible.

Washington a transmis ses conditions à Moscou. Sous peine d’une action unilatérale. Comprendre par là une action de folie. Fort probable au demeurant.

Les russes ont probablement actionné une option zéro. Le stationnement d’armes nucléaires tactiques russes en Syrie n’est plus une vue de l’esprit.

Ironie de l’histoire: les Etats-Unis avaient envahi l’Irak sous le fallacieux prétexte de la présence fictive d’armes de destruction massive dans ce pays.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :