15/08/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

L’Irak négocie avec la Russie l’acquisition d’un lot « substantiel » de chars T-90s et T-90sk pour accompagner dans un premier temps puis remplacer les chars M1A1 Abrams dont l’usage sur le champ de bataille s’est révélé désastreux.

Des 140 Abrams (modifiés) fournis par Washington à Baghdad, 89 sont trop endommagés pour pouvoir être réparés, 28 ont été détruits au combat contre Daech et 11 capturés. Enfin, quelques uns ont été revendus à des milices par des militaires corrompus.

Les irakiens, initialement trés enthousiastes à l’idée d’acquérir l’un des symboles icôniques de la chute de Baghdad, ont vite déchanté face au manque de pièces de rechange, les coûts de la maintenance, la consommation jugée excessive en carburant et en huiles, l’autonomie décevante, la fragilité de certains systèmes embarqués et la fiabilité du blindage, incapable de faire face à des charges creuses en situation de combat réel.

Les Abrams utilisés par l’armée irakienne à Mossoul ont connu une série ininterrompue de pannes et d’avaries au point où les équipages en vinrent à regretter les T-62 et les T-72 soviétiques.

Stats

  • 6 043 472 Hits
360TotalSecurity WW
%d blogueurs aiment cette page :