All current weapons systems are overrated and unfit for post modern warfare.

8 thoughts on “‘Who are you? Know your limits!’ Erdogan attacks German FM in elections interference row

  1. Si la Turquie s’équipe de matériels russes et chinois, mon petit doigt me dit que l’OTAN sera rapidement informé des caractéristiques desdits matos. En décennies de collaboration, les militaires, peu concernés par la politique, ont pu développer des amitiés avec les militaires de l’OTAN. C’est peut-être un coup fmant, Erdogan faisant semblant de se fâcher avec l’OTAN, pour acheter du matos étranger, les caractéristiques techniques étant alors à quasi disposition des ingénieurs militaires de l’OTAN. Ca peut aussi être une négo sous la table, on fout la paix à Erdogan sur sa politique intérieure et il file les caractéristiques dse matos russes et chinois.

      1. @strategika51
        Sauf que ton nouvel article sur les turcs et les iraniens apporte un dementi cinglant aux assertions de cosworth.

        1. Ne pas oublier que pour les turcs, les kurdes sont un poil à gratter dont il n’ont pas trouvé l’antidote. Il n’y a pas incompatibilité entre cet aspect turbo-kurde et mes hypothèses (pas des assertions, le mot correct étant différent).

    1. « Il n’y a pas incompatibilité entre cet aspect turbo-kurde et mes hypothèses…. »
      Relis bien ton premier post, et compare le avec ce que j’ai écrit.

      1. Il n’y a pas de contradiction si l’on se place du point de vue turc: manger à tous les râteliers, tenir un ou deux leviers de pression et continuer l’expansion vers l’Est (c’est désormais la doctrine officielle).
        Erdogan veut paraître devant son peuple comme l’archétype du Gazi ou nouveau champion ethnique. Il a abandonné l’idée de rejoindre un jour l’Europe et lorgne à présent vers l’Iran et le trés vaste espace turco-mongol.
        Il a réussi à faire du chantage avec l’immigration et tient l’Allemagne par les ….(je vous laisse le soin délicat de choisir la partie anatomique la plus adéquate à ce propos), et rien ne l’empêche de jouer avec Washington et Moscou. Entretemps, les ports grecs sont devenus chinois (Pékin a sauté le verrou turc)…il est donc obligé de réduire sa réthorique anti-chinoise au minimum (question du Turkestan oriental) et faire semblant d’accepter la nouvelle route de la Soie (peine perdue, les chinois tablent sur l’axe Alep-Lattaquié-Chypre pour le segment bas).

        Erdogan sait par contre que la carte kurde peut s’avérer fatale sur son flanc Sud.

        1. la force d’Erdogan ne tien qu’a la lâcheté des européens sans les condition avantageuse d’entrée en Europe des produits manufacturé turc, l’économie turc s’effondre .

  2. Je pense que la plupart d’entre nous faisons tous fausse route concernant la Turquie. En effet nous ne voyons la politique étrangère de la Turquie qu’au travers du prisme d’Erdogan. On a tous rien compris au film. La fulgurante réussite de l’armée syrienne ne doit rien au hasard, et c’est surement pas les quelques bombinettes russes et une poignée d’avions russes -au total la Russie a dépéché que 15 chasseurs-bombardiers, et recemment ils sont passés à 25- qui ont changé la donne. Rappelez vous, l’intervention russe a commencé il y a deux ans à peu prés, malgrés un net recul des groupes terroristes dans un tout premier temps, ils avaient réussi à contre attaquer, et reprendre une grande partie de leur terrain perdu, notamment l’emblématique ville Palmyre.

    Rappelez vous, nous l’avions anticipé sur ce forum, une fois l’aide turc interrompue, les armées terroristes se sont toutes effondrés à partir de cet instant. Ce qui indique trés clairmeent que la Turquie est entrain de changer de camps. Chose invraissemblable, ils sont entrain d’acheter des S-400 à la Russie, et des HQ chinois. Ils vont vraissemblableemnt s’équiper de nouvelles armes chinoises. Et des cet instant les tensions ne vont faire que s’exascerber entre Washington et Ankara. Autrement dit, et c’est une première, la Turquie prend le large avec l’OTAN, chose qu’elle a commencé à faire bien avant que l’AKP soit au pouvoir. Rappelez vous en 2003, la position de la Turquie ?

    Et puis les communiqués officiels de Berlin, valent ce qu’ils valent, en réalité tout le monde a envie de faire comme la Turquie, et les tous premiers sont les allemands et les italiens. Aucun politiques allemands n’a envie de recevoir des 30 millions de nouveaux migrants. La plupart des politiciens allemands, italiens comme européens en coulisse espèrent tous voir la Turquie faire effondrer l’OTAN.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :