Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 978 912 Views

28/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Yémen: la Guerre Biologique

La terrible épidémie de Choléra sévissant presque exclusivement dans les régions contrôlées par les forces Houthies au Yémen et qui a déjà affecté plus de 500 000 personnes dans un pays totalement détruit aurait été provoquée et relèverait donc d’un effort de guerre biologique menée par la coalition militaire de Ryad avec l’appui actif des États-Unis et de la Grande-Bretagne contre ce pays trés pauvre de la péninsule arabique. 

Outre le bombardement systématique des infrastructures de base, des sytèmes d’approvisionnement en eau et en électricité, des dispensaires, des centres d’assainissement, des silos de stockage des aliments et du réseau routier, il s’avère que le bacille Vibrio cholerae (souche O139 apparue pour la première fois au Bangladesh en 1992) contaminant les populations yéménites est génétiquement modifié. 

On est donc en présence à une guerre biologique en plus d’une terrible guerre conventionnelle comprenant toute la panoplie moderne des bombes et des missiles Air-Sol, y compris les FAE (Fuel Air Explosive) et d’autres bombes expérimentales que certains analystes ont assimilé à des micro-bombes nucléaires tactiques, a été utilisée. 

Ryad n’a nullement toléré que son territoire soit la cible de missiles Scud lancés par les forces de l’ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, un survivant du printemps arabe et le principal allié des Houthis. 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :