Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La prochaine guerre au Levant pourrait surprendre bon nombre d’observateurs avertis: l’Iran et la Turquie viennent de convenir de mener des opérations militaires conjointes contre les kurdes en Irak et en Syrie. 

Erdogan fulmine toujours contre Assad, mais considère que l’émergence d’une entité kurde englobant de larges territoires adjacents de la Turquie méridionale en Syrie du Nord-est et au Kurdistan irakien est une menace existentielle totale prioritaire qu’il faut éradiquer par tous les moyens possibles, quitte à s’allier avec le diable. 

De leur côté, les kurdes multiplient les déclarations pro-américaines et ont promis à Washington des bases permanentes dans un éventuel Kurdistan indépendant. Un sujet qui fâche aussi bien à Damas qu’à Téhéran. 

Le Kurdistan irakien prépare un référendum controversé pour la création d’un nouvel État que Baghdad rejette. 

C’est à cause du soutien U.S aux kurdes que la Turquie a changé l’ensemble de sa stratégie en Syrie. 

Une opération militaire conjointe entre l’Iran et la Turquie contre les kurdes verrait la participation de l’Irak et de la Syrie. 

Ce fut l’objet de la première rencontre de haut niveau entre les militaires turcs et iraniens. 

Ce cas de figure est trés redouté à Washington. 

Il implique la participation d’un pays de l’OTAN aux côté de la République Islamique d’Iran pour contrer des alliés (outils) de Washington dans une région où toute la stratégie américaine a été mise en échec par l’émergence d’un nouveau pôle de puissance. 

9 thoughts on “Ankara et Téhéran conviennent de frapper conjointement les kurdes…

  1. La carte kurde, c’est la carte du looser de service. C’est une carte perdante à tous les coups. On en avait déja parlé sur ce forum. Le choix de kurdes implique de s’alliener d’emblée 3 civilisations, en plus d’une autre supplémentaire et non des moindres. Washington perdra les arabes, les turcs, et les perses, en plus de l’Islam, telle est l’option choisie par les apprentis géopoliticiens US. Autrement dit, la défaite assurée. Un vrai suicide!
    Personnellement je ne pense pas que les américains sont en mal de compétence dans ce domaines, bien au contraire. Le problème étant les pestifirés de l’AIPAC-le tout puissant lobby israèlien aux Etats Unis – qui foutent la merde à Washington comme partout dans le monde, sûrs qu’ils sont de la toute puissance du lobby bancaire. En fait le choix des kurdes c’est Israèl, et rien de plus. C’est Israèl qui dicte sa loi à la politique étrangère US au Moyen Orient. Tout est fait en fonction des interrets du Likoud

  2. La dépêche de l’agence Reuters lue sur Mediapart fait état de discussions entre Ankara et Téhéran, rien d’arrêté pour l’instant. Il est bien possible que les kurdes reçoivent des dons en missiles sol-air et antichars, histoire de faire des dégâts générant de nouvelles commandes d’armes, les pays étant plus solvables que les kurdes qui vont vouloir se payer en pétrole. La zone Mossoul, Kirkouk n’est pas prête de retrouver le calme.

    1. Dans des discussions entre turcs et persans, inutile d’attendre un communiqué ou un Accord clair et net. Les turcs sont furax et veulent infliger un coup terrible au PKK et ses alliés. Pour l’iranien, le retournement turc contre son allié qui joue à l’affaiblir est une subtilité à saisir. Damas et Baghdad sont allergiques à l’irrédentisme kurde. Au sein du monde kurde, c’est déjà la guerre fratricide.
      L’enjeu des hydrocarbures semble passer en second plan…
      Les britanniques ont pris leur distance avec cette affaire, ils en connaissent un bon bout au point d’avoir forgé un proverbe: ” Aussi peu loyal qu’un Kurde” et il y a une raison pour que les britanniques aient abandonné la création d’un État kurde dans les années 20.
      Les américains jouent au plus malin avec des gens bien plus fin matois…Ils finiront par apprendre la leçon et, qui sait, ajouterons un nouveau proverbe…:-)

      1. @strategika51
        Les américains jouent au plus malin avec des gens bien plus fin matois…Ils finiront par apprendre la leçon et, qui sait,…
        Je ne sais pas….Ca fait en gros depuis les années 50 que les américains vont d’echec en echec et partout, lorsqu’on regarde la durée, pas les micro-evenements. Si certes les britanniques ont appris, ils en ont encaissé aussi. Ils leur a fallu du temps pour s’en remettre.
        Personnellement je ne vois pas la carte kurde comme une fin en soi, mais plutot comme un levier contre les perses et les turcs, à défaut d’autres choses.
        S’ils s’averent que l’Amérique a perdu la Turquie, comme ça semble etre le cas, les jours de l’empire sont comptés. Le compte à rebours est lançé.
        N’oublies pas que le corrolaire de la création d’Israèl c’était :
        – Occident première superpuissance militaire et économique
        – Perses alliés de l’Occident
        – Turcs alliés de l’Occident
        – Pays arabes limitrophes d’Israel trés faibles.
        De ces 4 conditions seule 1 est valable, et encore en phase de transformation rapide.

  3. les USA leurs ont promis mont et merveille et les Kurde les ont cru a tout vouloir les Kurdes vont tout perdre !

    1. …les Kurdes vont tout perdre !
      Parler des kurdes c’est complexe! C’est un peu comme si on parlait des latins. Il y a de trés nombreux dialectes, nombre de clans kurdes sont en guerre les uns contre les autres. Les chefs de milices kurdes Barzani et Talabani, n’eut été la américains ils seraient en guerre en ce moment. Une grande partie des kurdes ne se reconnait pas en eux. C’est en général des chefs de clans mafieux rien de plus. Washington et Tel Aviv ont fait le choix de milices et pas de la populations qu’ils méprisent. Leur objectif faire imploser la Turquie, la Syrie, et l’Iran, la Peninsule arabique. Autrement dit mission impossible!
      Ce qu’ils n’ont pas reussi à obtenir par la force ils pensent l’obtenir par le louvoiement et la ruse. Ce qu’ils n’obtiendront pas.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :