Des objets en orbite autour de la terre tirant des projectiles vers le sol: le combat orbital est l'enjeu de l'année 2022

Stats

  • 7 193 405 Hits
30/11/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Les capitales des pays soutenant les terroristes en Syrie s’apprêtent à ameuter le monde à cause du dernier fief rebelle près de Damas

L’assaut des unités militaires syriennes sur la Ghouta orientale, le dernier fief terroriste près de Damas ne sera pas aisé. 

Outre l’existence de fortifications et de galleries souterraines dans ce que l’on peut qualifier d’un des plus grands bidonvilles en dur de la planète, cet espace péri-urbain anarchique et surpeuplé est squatté par l’Armée de l’Islam (Djeich Al-Islam), la Division du Miséricordieux (Faylak Arrahmane), Al-Qaïda au Levant, le Front Ennosra, l’Armée du Levant et une cinquantaine d’autres groupes armés sans compter les pègres locales qui n’ont pas de réelles affinités avec les rebelles et les radicaux mais qui peuvent se joindre à eux pour protéger leurs réseaux et une économie parallèle. 

A ces difficultés s’ajoutent la présence au sein des organisations terroristes assiegées à la Ghouta de dizaines d’agents de renseignements et d’officiers de liaison étrangers. 

Alors que les troupes syriennes préparent le terrain à une offensive terrestre d’envergure en ciblant les positions défensives adverses par des MLRS, des canons de 155 mm et des raids aériens, les capitales soutenant les terroristes s’apprêtent à ameuter le monde et à promouvoir des vidéos de propagande montrant l’usage par Damas d’armes chimiques dans un immense bidonville occupée par près de 400 000 personnes.    

Les Casques Blancs se chargent de la mise en scène et des prises de vue, en 4K voire 8k si possible. Hollywood et les boites de com londoniennes s’occuperont du reste.    

Sur un plan purement tactique, investir la Ghouta orientale est une tâche non seulement ardue mais pratiquement  impossible à moins de recourir aux méthodes peu orthodoxes utilisées par les forces US pour investir la ville de Falloujah en Irak (bombes au phosphore, gaz de combat innervants, rayonnement radioactif, lances-flammes, FAE, charges thermobariques, bombes à neutrons, bulldozers blindés, explosifs en collier, etc.)  

Fait très remarquable, alors que les médias occidentaux nous ont cassé les oreilles jour et nuit depuis des années sur la menace “djihadiste” (terme très inapproprié sciemment utilisé et imposé par la propagande israélienne), l’Organisation des Nations Unies vient d’appeler Damas de cesser le pilonnage et les raids aériens visant les groupes islamistes les plus radicaux en Syrie. 

Et dire que des naïfs croient encore aux sornettes sur une prétendue menace musulmane. 

Hypocrisie usuelle à géométrie variable. 

 

  

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :