La Syrie a rejeté, vendredi 24 février 2018,  une offre perfide de médiation de la France afin de sauver les groupes terroristes piégés dans la Ghouta orientale. Dans un langage plus diplomatique, Paris, en retard de deux révolutions et demi, se proposait de résoudre la crise syrienne. Voici quelle futContinue Reading/Continuer à lire

Publicités

L’usage de missiles antichar BGM71 Tow par le groupe de Faylak Arrahmane, un des groupes terroristes retranchés dans la Ghouta orientale, contre les chars et les véhicules blindés de l’Armée syrienne laisse apparaître que les Washington a pu approvisionner les terroristes de la dernière enclave rebelle assiégée près de DamasContinue Reading/Continuer à lire