Analysis

Les puissances soutenant le terrorisme en Syrie cherchent une trêve pour réorganiser la logistique des rebelles, Moscou déploie des SU-57

L’usage de missiles antichar BGM71 Tow par le groupe de Faylak Arrahmane, un des groupes terroristes retranchés dans la Ghouta orientale, contre les chars et les véhicules blindés de l’Armée syrienne laisse apparaître que les Washington a pu approvisionner les terroristes de la dernière enclave rebelle assiégée près de Damas en armes antichar et que les demandes internationales exigeant un cessez-le-feu ou une trêve dans la Ghouta orientale ne visent pas l’apaisement mais un répit pour renforcer et réorganiser la logistique des organisations terroristes.

Autant le dire toute de suite, Damas ne veut plus entendre parler d’aucune trêve avec  les illuminés sanguinaires retranchés dans la Ghouta même si les russes paraissent enclins à céder à la pression internationale.

En réalité ni Moscou qui vient de dépêcher de nouvelles armes en Syrie-deux Sukhoï Su-57 ont superbement survolé Damas au moment où le 62ème régiment blindé syrien se dirigeait vers la Ghouta -ni Téhéran ne veulent manquer l’opportunité de mettre fin à l’enclave terroriste près de la capitale syrienne et rétablir un continuum stratégique de Damas au Golan.

En dépit des raids aériens et du pilonnage des positions défensives et des fortifications terroristes à l’intérieur des localités de la Ghouta orientale, les forces gouvernementales syriennes ont renouvelé encore une fois leur offre de faire évacuer les civils en dehors de l’enclave assiégée. Refus catégorique des hordes terroristes qui tentent d’utiliser les civils à la fois comme boucliers humains et comme un élément de propagande « victimiste » aux yeux de l’opinion mondiale.

L’organisation terroriste connue sous le nom de « casques blancs » se présentant comme une force de défense civile, en réalité une branche du Mi6 britannique,  a réussi à faire entrer à la Ghouta des centaines de masques à gaz et des produits chimiques industriels à des fins de propagande. Mais cette fois-ci, Damas n’en a cure. Des forces tribales sunnites, de redoutables guerriers de la Syrie rurale, se dirigent droit vers la Ghouta.

L’alliance des forces tribales sunnites syriennes avec les forces gouvernementales démonte ou plutôt pulvérise l’ensemble de la propagande arabe et occidentale sur un prétendu conflit confessionnel en Syrie entre un régime Alaouite (proche des Chiites) et une majorité sunnite.

A chaque trêve, les terroristes en ont profité soit pour se replier ou pour recevoir des armes de l’extérieur clament les militaires syriens.

Enfin, l’apparition surprenante du dernier chasseur furtif de cinquième génération spécialisé dans la supériorité aérienne et l’attaque,  Sukhoï Su-57, apparemment opérationnel, dans le ciel syrien est un message clair et net de la Syrie adressé aux puissances soutenant les terroristes en Syrie si jamais ils décident de venir directement en aide aux hordes terroristes de la Ghouta.

Les observateurs régionaux avaient raison de se méfier et d’affirmer que nul ne sait ce que les russes ont déployé ou sont en train de déployer en Syrie.

Su57

 

Publicités

Catégories :Analysis

43 réponses »

  1. @ roc
    24 FÉVRIER 2018 À 2358

    Personne ne t’oblige à traduire.
    Prend un thé à la menthe et détend toi l’ami.

    • certes mais mon anglais est nul et j’utilise un traducteur .
      si je traduit c’est surtout pour moi, pour comprendre le texte puis en quelque clic je met le tout a disposition des autres .
      ce que je ne peut pas traduire m’est incompréhensible ! 😧

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.