Analysis

Des roquettes Grad interceptées par le Pantsir S-1 près de Damas

Des systèmes Pantsir S-1 des forces syriennes de défense aérienne du territoire ont intercepté le 24 février 2018 cinq roquettes  Grad lancées sur la base militaire d’Adumayr, utilisée comme QG des forces d’élite chargée de recapturer la Ghouta orientale depuis une position localisée à 8 kilomètres du périmètre de l’aérodrome de la base.

La base aérienne d’Adumayr est située à 25 kilomètres au Nord-Est de la Ghouta.

Plus de 50 obus de mortier et de roquettes ont été lancés par les groupes terroristes sur Damas depuis le début de l’assaut sur la Ghouta Orientale.

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a voté à l’unanimité une trêve de 30 jours en Syrie mais il est très peu probable que les organisations terroristes cessent le combat.

 

Publicités

Catégories :Analysis

8 réponses »

  1. La résolution de cessez le feu ne concerne par les groupes liés à Al Qaeda. Comme il est difficile de trier vu l’imbrications des groupes et que manifestement la collaboration entre rebelles « modérés » (s’ils existent) et les groupes terroristes ne leur pose pas de problèmes moraux, ce cessez le feu peut mettre les occidentaux et leurs amis devant leurs contradictions.

  2. Si la Syrie respecte ce cessez le feu, elle est foutue elle peut dire adieu a la victoire finale. Faut pas avoir de pitie envers ces animaux la

      • Certainement pour éviter de donner du grain à moudre aux occidentaux qui auraient beau jeu de vilipender une Russie « jusqu’au boutiste ». Dans les faits cela ne changera rien, la Syrie va finir le job !

      • Veto ou pas .
        L’O.N.U. toys une bande de bonimenteurs.
        La Chine non plus n’a pas mis son veto.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.