Stats

  • 6 724 146 Hits
20/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La Panique, l’arme antiaérienne absolue selon les israéliens

Langue de bois.

Une Commission d’enquête israélienne sur la destruction d’un F-16 I lors des raids israéliens  ayant visé des objectifs militaires syriens le 10 février 2018 a conclu ses investigations.

Selon cette enquête, c’est la panique qui a fait abattre l’appareil.

La panique. Il fallait désigner un coupable. C’est fait.

Aucun mot sur le reste des appareils. Juste une petite allusion concernant les systèmes de défense antiaériens “russes”, lesquels auraient été incapables de détecter les avions de combat israéliens.

L’honneur de Tsahal est sauf encore une fois. Grâce à la panique de ses pilotes. Une panique plus efficace que les obus d’un Pantsir S-1 ou les missiles d’une batterie SAM.

Fallait oser.

Entre 1967 et 1973, un conseiller militaire soviétique détaché auprès des forces armées syriennes s’était plaint à sa hiérarchie du comportement erratique de certains pilotes syriens de l’époque lorsqu’ils détectaient des F-4 israéliens: au lieu de les engager, ces pilotes préféraient directement s’éjecter sans attendre trois secondes de plus. Le rapport de l’officier soviétique fit grand bruit à Moscou. Il signifiait que des avions de combat soviétiques étaient perdus non pas à cause du feu ennemi mais à cause de la paranoïa de certains pilotes qui croyaient que le Phantom était invincible.

Si la paranoïa avait réussi à descendre des appareils soviétiques à l’époque, la panique les abat en flammes.

Moralité: la panique est l’arme antiaérienne absolue. Je suis impatient à assister au prochain show des technologies militaires aériennes. La panique est désormais une valeur très sûre du secteur.

%d blogueurs aiment cette page :