Stats

  • 6 157 969 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
20/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Une caméra cachée au sein de l’Union Africaine peut en cacher une autre

Un haut responsable Algérien de l’Union Africaine et deux journalistes du journal Le Monde peuvent prétendre dès maintenant au prix de la Farce de l’année 2018 en déclenchant une sorte de gag sur un prétendu espionnage chinois visant les infrastructures et le siège de l’Union Africaine à Addis Abéba, Ethiopie, que Pékin a gracieusement offert à l’organisation panafricaine.

L’excès de zèle du haut responsable en question a étonné ses pairs au sein de l’organisation qui se demandaient si cette soudaine frénésie anti-chinoise ne cachait pas un dessein plus terre à terre puisque ses démarches ont fini par faire venir des « informaticiens » d’Alger pour se joindre à une équipe éthiopienne (les éthiopiens sont assez forts quand il s’agit d’espionner leurs propres concitoyens) chargée de mettre à nu l’espionnage chinois visant l’UA.

Peine perdue.

Il s’est avéré dans un premier temps que les flux anormaux de données vers un serveur basé à Shanghai étaient causées par l’usage de services de messageries chinoises par un nombre important des employés de l’organisation.

Dans un second temps,  il a été confirmé que l’ensemble des infrastructures de l’UA sont activement espionnées par le GCHQ britannique et les services d’écoute français. Une information fort connue depuis longtemps par l’ensemble des habitués de l’organisation panafricaine.

Certains responsables africains demeurent sidérés par l’article du jounal Le Monde et l’attitude fort zélée et pète-sec du responsable Algérien qui n’en est pas à sa première sortie. L’un d’eux a déclaré sous couvert d’anonymat qu’il préfère de loin se faire espionner par la Chine qui n’a aucune histoire coloniale avec l’Afrique que par les deux anciennes puissances coloniales que sont la France et le Royaume-Uni.

Un autre issu d’un grand pays anglophone du continent a préféré sourire en soulignant que l’excès de zèle cache toujours un certain degré d’insignifiance.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :