Analysis

Être, ne pas être ou disparaître…

Un dilemme n’est jamais simple. 

De votre soutien ce blog a besoin. 

Premier S.O.S.

Notre sort sera scellé les prochaines 48 heures.

Publicités

Catégories :Analysis

64 réponses »

  1. @clocloBonjour,
    Mark Twain attribuait au Premier ministre britannique Benjamin Disraeli cette réflexion : « Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les satanés mensonges, et les statistiques ». Si j’appliquais cette classification aux cas qui nous occupent, je mettrais l’Immonde – naguère appelé ” Le Journal Officiel de tous les pouvoirs – dans la première catégorie, son rejeton diplomatique – sorte de décharge publique de la lamentation impuissante et tardive, il s’est illustré ces dernières années par ses mensonges et falsifications honteuses sur la Syrie et le prétendu printemps (en fait un véritable enfer) arabe – dans la seconde catégorie , et enfin le site les crises.fr lans la troisième. Ce dernier média de l’inversion du réel s’est en effet illustré par une série-fleuve digne de X-files sur le 11/9 où tout commentaire contraire à la dora officielle était passé par pertes et profils ; je reconnais que le sieur Berruyer est un censeur infatiguable et qu’il sait manier les ciseaux avec une grande dextréité. Que vous soyez allé de votre propre poche pour le soutenir dans ses démêlés judiciaires avec l’Immonde ne prouve qu’une seule chose, à savoir ” Les spectateurs ne trouvent pas ce qu’ils désirent, ils désirent ce qu’ils trouvent ” (Guy Debord, oeuvres cinématographiques compl§tes, éditions champ libre, Paris, 1976, p161).
    Sincérement.

  2. Un dilemme est un choix objectif décidé par un esprit libre. Ce dernier ne meurt jamais car il transcende le temps et impose le respect.

  3. Ton soucis arrive. Et en meme temps j’ai été submergé cette semaine par un gros problème personnel -famille-. C’est pour ça que j’étais pas trop en activité ces derniers jours.
    Que t’arrive-t-il ?

  4. L’indignation est vive et unanime, c’est au moins le point positif à retenir.

  5. Cher Strategika 51, quelles tristes nouvelles, bonne chance et bon courage dans cette sinistre adversité ; merci pour cet excellent site, avec ses articles lumineux et cette totale liberté d’expression qui y régne ; que L’esprit vous protége, nous aussi ne vous oublierons pas et espérons ton prompt retour : “Et buvons encore tous ensemble à notre propre gloire, pour que nos petits-fils et leurs fils se redisent : il y eut jadis des hommes qui ne rougirent point de leurs camarades et qui n’abandonnèrent point leurs amis”. Salutations fraternelles et au revoir.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.