Analysis

Damas confirme pour la première fois la capture de militaires britanniques à la Ghouta Orientale

On le savait depuis assez longtemps mais les militaires britanniques ou français ou hollandais qui encadrent les groupes terroristes en Syrie faisaient systématiquement l’objet d’un marchandage secret et étaient toujours rapatriés suite à de promptes negociations comme ce fut le cas des 23 militaires français capturés à Alep en 2013. 

Ce n’est plus le cas désormais. 

Des militaires britanniques dont des éléments du 22e bataillon des SAS (Special Air Service) ont été tués et d’autres capturés vivants aux côtés des terroristes lors de l’opération de libération de la Ghouta Orientale par l’Armée syrienne et les Spetsnaz russes. 

On comprends mieux pourquoi Londres hurle à la guerre en inventant l’affaire Skripal ou en ordonnant à ses supplétifs terroristes des casques blancs l’ordre de mettre en scène d’une attaque chimique à Douma en y exploitant de très jeunes enfants.  

 

Advertisements

Catégories :Analysis

26 réponses »

  1. Demandez à Macron ce qu’il en pense ! il a des preuves comme il dit… on nous cache bien la réalité

  2. Je ne parle pas, ni malheureusement je lis, l’arabe. S’il vos plait, pourriez-vous me dire quand cet épisode s’est produit? Merci.

    • La capture de militaires britanniques s’est produite près de Kafraya lors d’un assaut imputé aux forces syriennes sur les abords de Kafraya mais des Spetsnaz russes participaient au combat et de source syrienne des commandos speciaux tchétchènes ont abattu un nombre indéterminé de commandos du 22e régiment des SAS. Londres hurle depuis a la guerre universelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.