Analysis

Le gouvernement britannique veut la guerre à tout prix ! 

Malgré les appels à la retenue et au bon sens, le gouvernement britannique pousse à la guerre mondiale quel qu’en soient les conséquences possibles ou imaginables. 

La mort et la capture de militaires britanniques se battant aux côtés des terroristes en Syrie n’expliquent pas un tel acharnement a déclencher un conflit mondial dont les conséquences seront indubitablement désastreuses pour tous. 

L’histoire se répète mais cette fois-ci son écriture est loin d’être garantie. 
 

Publicités

Catégories :Analysis

34 réponses »

  1. Les ennuis s’accumulent pour les britanniques, car bientôt 1) ils n’auront plus le monopole du trafique mondial d’or, et les conseillers anglais (conseillant spécialement les groupes terroristes «d’al-Qaida (Hayat Tahrir al-Sham) et son allié Failaq al-Rahman, qui sévissent à la Ghouta-orientale, et mettent au point la soi-disant attaque chimique), se mettent enfin « à table ! » et c’est pas triste du tout…, May va bientôt avoir chaud à ses poils…

    Moscou : des services étrangers impliqués dans la mise en scène de l’attaque à Douma
    INTERNATIONAL
    12:08 13.04.2018 (mis à jour 12:52 13.04.2018)
    Dossier :
    Attaque chimique présumée à Douma

    Le chef de la diplomatie russe a affirmé que Moscou disposait de «preuves irréfutables» confirmant l’origine «montée» de l’attaque chimique à Douma et soupçonnait certains services de renseignement étrangers d’avoir contribué à sa mise en scène.
    La Russie dispose de preuves confirmant le fait que l’usage d’armes prétendues chimiques le 7 avril à Douma, près de Damas, a été monté avec l’implication de services de renseignement étrangers, a déclaré ce vendredi Sergueï Lavrov.
    «Nous avons des preuves irréfutables montrant que c’était une énième mise en scène et qu’y ont mis la main les services d’un pays qui aspire à être à l’avant-garde de la campagne de russophobie», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères à l’issue d’une rencontre avec son homologue néerlandais.
    Le chef de la diplomatie russe a rappelé que les inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) étaient en route pour la Syrie.
    «Ils devraient arriver à Damas demain matin et nous comptons qu’ils se rendront sans délai à Douma, où aucune confirmation de l’usage d’armes chimiques, qu’il s’agisse de chlore ou de n’importe quoi d’autre, n’a été apportée par nos spécialistes qui ont inspecté les lieux», a-t-il indiqué.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.