Analysis

71 missiles de croisière ont été interceptés et détruits par les défenses syriennes 

Selon le ministère russe de la défense, 71 missiles de croisière sur les 103 lancés majoritairement par les forces US, soutenus par la Grande-Bretagne et la France sur la Syrie ont été interceptés et détruits par les défenses anti-aériennes syriennes. 

Ce taux d’interception exceptionnel est en grande partie du à l’usage d’un petit réseau de défense aérienne intégrée basée sur une gestion décentralisée des différents systèmes SAM et l’efficacité des systèmes Pantsir S-1.

La fin de la diplomatie des Tomahawks 

Indépendamment de ses véritables tenants et aboutissants, l’attaque de la nuit du 13 au 14 avril 2018 marque la fin de la diplomatie des Tomahawks ou des autres missiles de croisière (deux missiles de croisière britanniques MBDA Storm Shadow interceptés dont un abattu par des canons de 57 mm près de Homs)

Sur les 12 missiles de croisière ayant ciblé l’aérodrome de Dumayr au nord de Damas, aucun n’a pu parvenir à sa cible. Les douzes missiles, soit la totalité, ont été abattus en plein ciel. 

A Qassioun ou se trouvent des sites de missiles SAM, des missiles de croisière hostiles ont été brouillés et déviés de leurs trajectoires pour retomber à une dizaine de kilomètres plus loin.   

L’état -major syrien surpris par les performances du Pantsir S-1

Les scènes de liesse à Damas cachaient les célébrations des militaires de la défense aérienne du territoire, dont la plupart sont surpris par les performances “discrètes” du système Pantsir S-1 à contrer des missiles de croisière vilant à des vitesses subsoniques. 

Des systèmes iraniens dérivés de systemes nord-coréens adaptant une technologie chinoise  ont été utilisés pour la première fois contre les missiles de croisière US et européens. Le taux d’interception des missiles adverse dépasse la barre de 70 % et l’on comprends dès lors pourquoi le moral de l’Armée Arabe Syrienne n’a jamais été aussi élevé depuis 1973. 

Israël s’est abstenu d’intervenir

Les israéliens se sont abstenu de prendre une part à l’agression tripartite de la Syrie en se contentant d’actualiser les bases de données des cibles à la partie US qui ne l’a pas partagé avec ses alliés britanniques et francais (des cibles ont été assignés à ces derniers par les États-Unis) et cela démontre que cette attaque “contrôlée” a bel et bien fait l’objet de negociations secretes entre la Russie et Israël où il a été question qu’Israël s’abstienne de toute intervention et en échange, la Syrie et le Hezbollah s’abstiendront de déclencher un nouveau front au Liban-Sud et au Golan avec un usage massif de roquettes et de missiles sur les colonies israéliennes. 

Une drôle de guerre  

Cette attaque curieuse a suscité l’intérêt extrême des analystes militaires chinois et les ont convaincus de l’inefficacité avérée des missiles de croisière volant à des vitesses sub-sonique même s’ils sont équipés de technologies furtives. Ce fut une sorte d’attaque-spectacle dans le grand style d’un show de télé-réalité avec son lot de faux-semblant et d’auto-satisfecit pour les uns et de soulagement pour les autres. Serait-ce la marque d’une nouvelle dévolution dans l’art militaire, gagné par le nivellement par le bas induit par l’usage des nouvelles technologies ?  L’avenir le dira assez vite. Cependant, l’Armée chinoise vient de s’apercevoir que ses capacités dépassent celles de l’ensemble des pays de l’OTAN réunis.       

Publicités

Catégories :Analysis

25 réponses »

    • Combien de civils vont mourir grâce a la bienveillance tripartite qui veille sur l bonheur syrien?

      Chaque missile contient au minimum 3 kilos d’uranium appauvri qui se vaporise au moent de l’explosion. donc a multiplier par 103 au grand minimum.
      Personne ne se souviens donc de ce qui s’est passé en irak?
      False flag avec un gaz inexistant, mais assassinat de masse a l’uranium. Et ce n’est pas interdit par l’onu, ni personne d’autre.
      Punaise réveillez vous et mangez du poisson ou alors prenez du phosphore et du magnésium.

  1. Régis Chamagne : «Ce qui se joue en Syrie, c’est le changement de paradigme géopolitique»

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.