Analysis

Quelques faits passés sous silence sur l’attaque tripartite contre la Syrie

Le palais présidentiel syrien et le quartier général de la Garde présidentielle ont été ciblés lors de l’agression tripartite de la Syrie mais tous les missiles hostiles furent interceptés et détruits à l’approche de ses deux objectifs. 

L’attaque dirigée principalement par les États-Unis et qui n’avait aucunement besoin de la France ou de la Grande-Bretagne (ces deux pays ont servi de décor à l’opération dixit Sayed Hassan Nasrallah du Hezbollah libanais) a visé principalement des aérodromes militaires et non pas trois cibles précises. 

Des informations font état de la participation de deux appareils de combat israéliens dans cette attaque sans toutefois préciser si les israéliens participaient à la campagne et dans ce cas la coalition ne peut être qualifiée de tripartite ou agissaient en parallèle.

Aucun radar ou site SAM syriens n’ont été touché lors de cette attaque. Ce qui laisse à penser que soit il n’y a pas eu de suppression des défenses aériennes adverses (SEAD) ou que cette dernière fut impossible à réaliser en si peu de temps et vu les immenses restrictions visant à éviter toute friction avec les forces russes en Syrie.  

L’évaluation israélienne de cette attaque est sans équivoque :  résultat nul et sans aucune portée tactique ou stratégique. 

Autre fait passé sous silence, mais par les russes cette fois :  si les missiles Tomahawk et Scalp (Storm Shadow) ont bien été détectés et traqués par les défenses aériennes obsolètes syriennes et celles, bien plus avancées, russes, ce n’est pas le cas pour le BGM-158 JASSM tiré par le B-1B et qui a été utilisé pour la première fois dans un conflit. 

Ce missile de croisière est passé inaperçu et les russes n’ont pas réussi à le détecter à temps. 

19 missiles JASSM-ER ont été lancés sur la Syrie par des bombardiers stratégiques B-1B américains. 

Aucun ne fut détecté ou intercepté. 

Les forces aérospatiales russes en Syrie n’ont pas détecté les missiles JASSM-ER à temps. 

Malgré des dysfonctionnements persistents, le JASSM se revèle nettement bien meilleur que le Tomahawk ou le Scalp et ce, malgré sa portée relativement réduite par rapport à certaines version du Tomahawk.  

Enfin, la montée en puissance du dispositif d’attaque US continue autour de la Syrie ne laisse aucun doute possible sur la préparation d’autres opérations visant la Syrie dans un avenir proche. 

En exclusivité Strategika51

 

Publicités

Catégories :Analysis

63 réponses »

  1. attaque israélienne contre la Syrie. d’où, pourquoi? les putes médiatiques ne poseront jamais la question, n’y répondront jamais.

    la guerre en Syrie a d’abord et toujours été dans l’intérêt d’israel, des usa et des anglais.

    https://twitter.com/les_politiques/status/986015614568357888

    1/ The Israeli war on the Axis of Resistance has started. Israel bombed #Syria before & after P3 strikes. This means that Israel estimates that Assad & his regional allies have consolidated their gains in the 7 year war, so #Israel is stepping in to prevent a decisive win.

    2/ In this context, it is easy to see who is slated to benefit from the recent degradation of the political climate at the international level since the #SkripalPoisoning: #Israel

    (possible, pas encore certain, cela reste à établir)

    3/ Why #Israel waited until now? Because we find ourselves in the #Syria war at a moment when:
    Tensions are at their max between the powers operating in #Syria.
    #Assad & allies are winning while the window of opportunity to reverse this win is rapidly closing.

    4/ Within this context, #Israel can start a war on the Axis of Resistance with the help of the allies present in the #Syria war theatre, and without having to shelve any responsibility for the larger conflagration that will inevitably ensue.

    5/ Remember, all previous Israeli strikes on #Syria during the last 7 year were allegedly only to prevent transfer of weapons to Hezbollah. Now, Israel is striking directly and intently Syrian military sites allgedly hosting Iranian fighters.

    6/ So #Israel is trying to start a large war on the Axis of resistance in #Syria at a moment when it can easily drag its western allies in this war. This coincides with the Syrian gov move on Dar’aa which sits on Israel’s eastern flank between Israel and Jordan.

    7/ More later on how #Israel’s war on the axis of resistance in #Syria fits Israel’s expansionism and the Palestinian demographic question within the greater Israel.

  2. Le cauchemar américain commence à Raqa : des habitants manifestent contre l’occupant américain en levant le drapeau syrien et en réclamant son départ et le retour de l’autorité du gouvernement syrien.

  3. Rassemblement de milliers de syriens à la place des ommayade de Damas pour fêter la T.V (Triple Victoire : 72 ème anniversaire de l’expulsion de Syrie du colonialisme français, expulsion des S.S de la goutta orientale, fiasco de l’agression de la T.V contre la Syrie) :

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.