Analysis

Guerre au Levant: l’Armée syrienne se bat contre les envahisseurs à Deir Ezzor

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Syrie le 15 mars 2011, les forces régulières syriennes ont commencé à avancer vers les territoires de la province orientale de Deir-Ezzor où des forces spéciales occidentales ont été déployées et lors d’une première confrontation, le front tenu par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une milice supplétive de l’OTAN, s’est effondré et les unités syriennes ont pu investir et prendre le contrôle de huit localités.

Des avions de combat US F-15 et l’artillerie américaine ont déversé un déluge de feu sur les troupes syriennes retranchées dans ces villages sans pouvoir pour autant les en déloger.  Au cours d’un de ces bombardements,  un avion de combat syrien, probablement un vieux Mig-23, a pénétré au dessus de la zone américaine, évoluant à une vitesse supersonique sans être abattu.

Après six heures de combat, les unités syriennes recevaient des renforts de milices supplétives iraniennes et irakiennes dotées de canons anti-aériens et de missiles Sol-Air portatifs, rendant impossible l’usage d’hélicoptères d’attaque Apache par les forces de l’OTAN. Pour pallier à cela des avions d’attaque au sol A-10 basés dans le Kurdistan irakien sont appelés à la rescousse mais les mauvaises conditions atmosphériques ont retardé leur décollage. Entretemps, les forces des FDS et le forces spéciales de l’OTAN furent de nouveau attaqués avec succès par les troupes syriennes.

Les frappes aériennes n’ont eu aucun effet dissuasif sur les soldats syriens qui ont continué leur progression vers les avant-postes des SDF qu’ils ont investi sous le feu des chasseurs-bombardiers US.

Pris de panique, les SDF et les forces de l’OTAN qui les encadrent ont reculé de plus de 45 kilomètres vers le Nord et il devenait pour eux évident qu’il fallait frapper « ces mercenaires russes forcenés » et les iraniens.

En représailles, les forces US, britanniques et israéliennes ont lancé hier diverses attaques aux missiles balistiques ciblant les dépôts d’armes et de munitions de l’Armée syrienne et de ses alliés à l’est de Hama et près de l’aéroport d’Alep.

C’est la première fois que les USA utilisent des missiles balistiques pouvant emporter des charges nucléaires en Syrie.

Selon Damas, les missiles balistiques ayant frappé des sites militaires près de Hama et Alep ont été lancés depuis des bases britanniques sises dans le Nord de la Jordanie.

 

 

 

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

85 réponses »

  1. Sans aller chercher midi derrière le cadran, on peut simplement constater en regardant ce lien que les avions isréaliens ont contournés les défenses russes preuve qu’ils ne se sont pas risqués à les prendre de face cette fois-ci.
    Ils ont mêmes utilisés les IFF des américains des fois que les russes commettent une bévue et descendent un avion us …
    pourris jusqu’au bout….

    https://afirsov.livejournal.com/338995.html

    Traduction approximative :

    Il est allégué que le dernier raid israélien sur la Syrie a eu lieu le système « non standard » – de l’est. Après une série de revers avec des raids de l’ouest, à travers le Liban, les Israéliens ont décidé de raid à travers le territoire des Kurdes et la zone non contrôlée sur l’ Irak, en utilisant l’absence de radar dans ce domaine. En outre, les Syriens disent que pour induire en erreur les ressources de défense aérienne syrienne ont été utilisés des signes d’appel et les accusés « ami ou ennemi » avions de l’ OTAN, agissant sur la zone pendant l’opération contre les « démons ».
    Survenant plus comme une provocation pour forcer les Syriens le feu sur les avions américains sur l’enclave kurde dans l’ espoir d’ une aggravation de la situation générale.

  2. Vidéo impréssionante de la bataille des unités blindées de l’AAS contre DAECH à Hajar al-Assouad au sud de Damas, on y voit la difficulté des opérations dans ce milieu urbain anarchique et le courage de ces unités.

  3. Bonjour Strategika51, finalement les troupes pro-gouvernementales et les milices tribales ont fini par se retirer avant la tombée de la nuit des villages qu’ils avaient investis plus tôt dans la journée au détriment des supplétifs SDF. Ils savaient que leurs positions auraient été intenables pendant la nuit pendant laquelle les bombardement OTAN se seraient intensifiés. Il s’est finalement plus agit d’une démonstration doublée d’un avertissement aux chefs locaux qui ont prêté allégeance aux USA (un des leurs a d’ailleurs été liquidé durant l’incursion).
    Concernant les frappes contre le dépôt de munitions de la 47e brigade à Hama et les baraquements des milices chiites aux abords de l’aéroport d’Alep plusieurs doigts accusateurs se sont empressés de pointer Israël, alors qu’il s’agit vraisemblablement d’une frappe de riposte US comme tu l’a indiqué mais contrairement à ta version aucun tir de missile ni intrusion aérienne n’a été détecté, les spéculations s’en ont donc allées bon train (allant des missiles balistiques jusqu’à la bombe à neutron). Mais ce n’est qu’une fois les opérations de déblaiement entamées que le mystère à été levé et il s’agit de GBU-39 ; des bombes à faible diamètre et à fort pouvoir pénétrant ayant une portée de 110km lorsque tirées à haute altitude.
    Article détaillé sur la GBU-39 et GBU-53 (excellent):
    http://www.ausairpower.net/APA-SDB.html
    Et voici les débris récoltés sur site:
    https://southfront.org/wp-content/uploads/2018/04/1-338.jpg

    Vu la portée de l’arme en question (110 km) et l’emplacement des cibles il est impossible que l’attaque ait été menée par un appareil israélien venant du sud ouest celui-ci devant pénétrer assez profondément en territoire syrien aurait été détecté d’une manière où d’une autre étant donné la forte densité de la couverture radar de la zone ouest et sud-ouest de la Syrie.. et vu la nature de l’attaque elle-même qui n’a pas été revendiquée et même niée par toutes les parties présentes sur le théâtre syrien on peut d’abord conclure que c’est une opération secrète qui a du être menée par un ou plusieurs appareils furtifs ayant pénétré assez profondément par l’est ou par le nord-ouest pour mener les frappes sur les cibles désignées ; en suite si on s’en tient à cette hypothèse on n’a que peu de mal à identifier le F-22 comme vecteur idéal pour ce type de mission, celui-ci peut, soit dit en passant, embarquer jusqu’à 8 GBU-39 en plus de 2 AMRAAMs et 2 Sidewinders dans sa soute interne et donc préserver sa faible signature radar. Quant aux points d’entrée ils sont au nombre de 2 :
    – Option 1 (la seule plausible) : par l’est via Raqqa et Tabqa jusqu’à la zone désertique à l’est de Hama (au sud de Khanasir) où la couverture radar est quasi inexistante.
    – Option 2 (improbable) : du nord-ouest venant de Turquie jusqu’à la frontière au sud d’Antioche et au nord des montagnes de Lattaquié (pil poil là où le Su-24 à été abattu par l’aviation turque). Cette hypothèse est à éliminer vu la proximité avec la base Russe de Hmeimim (50-60 km) et ses systèmes qui auraient détectés sans problème le F-22 obligé de prendre de l’altitude pour tirer ses munition perdant ainsi la couverture que lui conférait le relief montagneux.
    https://uploads.disquscdn.com/images/e51726a767f406402ee5fd66144408ee84e9bc9d56ace37936fb4b53cfdb3919.png

    • hypothèses intéressantes…, voyons voir si avec le temps elles tiendront la route ou pas?! (« opérations secrètes », en général rien ne filtre, mais…)

  4. la cariatide
    femelle ,en plus d’être ignare,est une hystérique mal baisée..
    En plus je la soupçonne d’être une youpine pur porc ou une enjuivée incrustée dans ce blog qui rassemble beaucoup de ratés illuminés qui disent tout et n’importe!

    • non, tu n’apprends pas le mot Cariatide dans le dictionnaire, cela vient de Victor Hugo, cité par Henri Guillemin dans ses conférences sur la Commune de Paris.

      Que la cariatide, en sa lente révolte,
      Se refuse, enfin lasse, à porter l’archivolte
      Et dise : C’est assez !
      Victor Hugo, Les Voix intérieures.

      C’est le réveil, le déchaînement et la vengeance des cariatides.
      Victor Hugo, Le Rhin, lettre XXIV.

    • Les plus tarés ne sont pas forcément les illuminés mais ceux qui pensent être normaux.

      Dès que nos croyances se confondent avec un groupe quel que soit ce groupe on est forcément dans l’erreur.

      Vaut mieux être seul contre tous que tous contre un.

      Les seuls qui ont réussi à changer le monde c’était justement les gens qu’on disait fou, car les gens normaux ne peuvent être que dans la norme.

  5. N’hesitez-pas, c’est parfaitement sourcé. (Pierre Razoux, la guerre des 6 jours, du mythe à la réalité).

  6. CARIATIDE
    Je vois que vous excellez dans les insultes ,cela tient à votre nature d’hermaphrodite hystérique.Même ton pseudo crie ta mauvaise nature.
    la cariatide :Femme qui se tient à l’entrée d’un mauvais lieu.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.