Stats

  • 6 172 485 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Guerre au Levant: l’Armée syrienne se bat contre les envahisseurs à Deir Ezzor

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Syrie le 15 mars 2011, les forces régulières syriennes ont commencé à avancer vers les territoires de la province orientale de Deir-Ezzor où des forces spéciales occidentales ont été déployées et lors d’une première confrontation, le front tenu par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une milice supplétive de l’OTAN, s’est effondré et les unités syriennes ont pu investir et prendre le contrôle de huit localités.

Des avions de combat US F-15 et l’artillerie américaine ont déversé un déluge de feu sur les troupes syriennes retranchées dans ces villages sans pouvoir pour autant les en déloger.  Au cours d’un de ces bombardements,  un avion de combat syrien, probablement un vieux Mig-23, a pénétré au dessus de la zone américaine, évoluant à une vitesse supersonique sans être abattu.

Après six heures de combat, les unités syriennes recevaient des renforts de milices supplétives iraniennes et irakiennes dotées de canons anti-aériens et de missiles Sol-Air portatifs, rendant impossible l’usage d’hélicoptères d’attaque Apache par les forces de l’OTAN. Pour pallier à cela des avions d’attaque au sol A-10 basés dans le Kurdistan irakien sont appelés à la rescousse mais les mauvaises conditions atmosphériques ont retardé leur décollage. Entretemps, les forces des FDS et le forces spéciales de l’OTAN furent de nouveau attaqués avec succès par les troupes syriennes.

Les frappes aériennes n’ont eu aucun effet dissuasif sur les soldats syriens qui ont continué leur progression vers les avant-postes des SDF qu’ils ont investi sous le feu des chasseurs-bombardiers US.

Pris de panique, les SDF et les forces de l’OTAN qui les encadrent ont reculé de plus de 45 kilomètres vers le Nord et il devenait pour eux évident qu’il fallait frapper « ces mercenaires russes forcenés » et les iraniens.

En représailles, les forces US, britanniques et israéliennes ont lancé hier diverses attaques aux missiles balistiques ciblant les dépôts d’armes et de munitions de l’Armée syrienne et de ses alliés à l’est de Hama et près de l’aéroport d’Alep.

C’est la première fois que les USA utilisent des missiles balistiques pouvant emporter des charges nucléaires en Syrie.

Selon Damas, les missiles balistiques ayant frappé des sites militaires près de Hama et Alep ont été lancés depuis des bases britanniques sises dans le Nord de la Jordanie.

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :