Analysis

La confrontation directe. 

Après l’échec total des tentatives de changement de régime en Syrie au moyen de forces terroristes auxiliaires se réclamant en apparence de l’islamisme radical et relevant des services spéciaux de l’OTAN, des riches petromonarchies arabes et d’Israël, les principaux commanditaires du terrorisme en Syrie passent directement à l’action mais se heurtent à une résistance de l’axe Damas-Téhéran avec l’appui actif et prépondérant du Hezbollah libanais.  

Cette évolution du conflit au Levant n’était pas seulement prévisible mais fort attendue. Elle confirme une fois pour toutes qu’Israël est le principal commanditaire du pseudo « printemps Arabe » afin d’assurer son hégémonie en affaiblissant son environnement proche et éloigné et que les israéliens sont de facto les principaux belligérants dans la guerre en Syrie, un conflit que la propagande arabe et atlantiste pro-sionistes a tenté mordicus de présenter comme une guerre civile mettant aux prises un pouvoir dictatorial panarabe et une opposition aux aspirations démocratiques libérales. 

La réalité des faits et du terrain ont fait voler cette fiction-mensonge en éclats. 

Contrairement à la présence militaire russe et iranienne en Syrie, légalement sollicité par le gouvernement syrien, la présence de forces US, britanniques, françaises, émiratis et turque (la liste n’est pas exhaustive) est totalement illégale et relève de la volonté à pallier à l’effondrement des organisations terroristes en créant de nouvelles entités armées dans la direction opposée de celle avec Israël. Cette mesure de diversion a échoué puisque Damas à abandonner le Nord-Est de la Syrie et verrouillé les accès de la province de facto autonome d’Idlib dans le Nord-ouest pour se consacrer à la marche méridionale s’étendant du sud de Damas à Deraa et au Golan, un plateau stratégique partiellement occupé par Tel-Aviv et qui demeure au coeur des revendications syriennes. 

L’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unies  et  le Qatar applaudissent des deux mains toute attaque israélienne contre l’axe de la résistance mais ce dernier est loin d’avoir dit son dernier mot. 

Après les missiles de croisière Tomahawk, Scalp (Storm Shadow), Delilah, les forces sionistes utilisent des missiles balistiques tactiques de théâtre de type Pershing et des missiles Air-Sol d’un type nouveau et finalement la confrontation directe.  

Le concept de terrorisme islamiste que l’on peut à juste titre qualifier de Salapiste (j’emprunte ce terme à l’un des contributeurs du forum) est bel et bien mort après près de quatre décennies de mensonges et de fiction. 

Nous voici revenus aux fondamentaux comme en 1941-1945. 

Publicités

Catégories :Analysis

63 réponses »

  1. un plan d’invasion du Vénézuéla par les yankee?
    le document de SouthCom publié par Réseau Voltaire a l’air d’être authentique, prudence néanmoins..

    https://i.imgur.com/Huih8La.png

    Plan to overthrow the Venezuelan Dictatorship – “Masterstroke”
    by Kurt W. Tidd (23 février 2018)
    http://www.voltairenet.org/article201100.html

    Le « Coup de Maître » des États-Unis contre le Venezuela
    par Stella Calloni (11 mai 2018)
    http://www.voltairenet.org/article201114.html

  2. Reportage de l’agence russe anna news sur la bataille de l’AAS contre DECH au sud de Damas, cette bataille avait permis de séparer Hajar al-Assouad du camp palestinien Yamrouk. Où on voit que cette agence pousse sa partialité et son manque de professionnalisme jusqu’à aller au centre de la bataille au lieu de recopier les informations de cet OSDH sis à Londres et lié au MI6 et aux frères musulmants, comme font ses conseurs ooccidentales.

  3. @La Cariatide. Maria Poumier est l’auteure de l’article que vous avez cité du blog plumeenclume. Comme quoi bous ne vérifiez pas d’où ça vient.

    • lu il y a 6 mois et n’ai pas retenu son nom, satisfait? non. d’ailleurs, comme à ton habitude, tu ne discutes pas le fond des choses, mais tu t’attaques (sic) au medium, au contenant, pas au contenu.

      le fait que les israéliens colonisent la Patagonie n’est pas en soit, dans l’absolu, le pire crime que les sionistes aient commis, d’autres colonisateurs font de même,

      c’est le fait, rien que d’en parler qui amène systématiquement l’objectivation d’antisémite, qui est pénible.

      tu as encore réussi ton travail de hasbara: plutôt que de répondre sur la politique sioniste, tu diverges encore sur l’antisémitisme. tu crois qu’on va supporter encore combien de temps ce chantage scélérat?

      tant que la falsification de l’histoire des camps de concentration continuera. (c’est à ce moment là que tu shouines. anyway, demande à Strategika ce qu’il en pense, relis ses billets de janvier-février).

      comme tu n’as toujours pas répondu sur 09.11.2001 bien que Strategika nous ait fait part de sa position sur la question! 🙂

      https://truthandshadows.wordpress.com/2018/04/20/10-irrefutable-devastating-9-11-facts/

      • Puisqu’il vous faut une preuve que Maria Poumier est une conne finie qui ment au moins par omission. Le prétendu hôtel Onda Azul est une auberge de jeunesse dont les propriétaires sont une famille argentino-israélienne, ce qui justifie une communication média également écrite en hébreu, mon Dieu la belle affaire. Ce fait (agression, vols et dégradations par des voisins saouls. NDLR) a contraint ses propriétaires, une famille Argentine-israélienne, à la fermeture temporaire du lieu en pleine saison touristique, pour ne pas être en mesure d’assurer la sécurité des clients.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.