Analysis

Peu de lecteurs, beaucoup d’acteurs ou le dilemme de tenir un blog clair-obscur sur la stratégie

L’admin du blog Stratégika 51 fait l’objet d’une attention accrue de la part de certaines parties dont les motivations sont loin d’être claires.

Après l’approche classique puis non-conventionnelle, l’une de ses parties est passée à une étape inédite et totalement nouvelle dans le domaine -c’est une méthode révolutionnaire qui n’a jamais été utilisée auparavant- et l’une des offres que j’ai reçu comporte la transformation du blog Stratégika 51 en une sorte de société fictive ou écran légalement enregistrée dans une demi douzaine de pays, spécialisée dans un domaine lié aux services des sociétés militaires privées.

Ironie du sort, ceux qui se proposent de financer et de promouvoir Stratégika 51 sont les mêmes que je n’ai cessé de critiquer dans cet espace.

Cela explique pourquoi j’ai gardé le silence depuis un certain temps.

L’ensemble des moyens que j’utilise pour me connecter à l’internet ou à tout réseaux électromagnétiques fait l’objet d’une traque spécifique très poussées. Je viens juste de découvrir que des notes personnelles confidentielles enregistrées sous encryption via une application asiatique non sensée se connecter à un quelconque réseau ou accéder aux données de localisation viennent d’être piratées. L’appareil que j’utilise est pourtant dépourvu de tout dispositif matériel ou logiciel de connexion réseau.

La plupart de ces notes ne comportent pas de contenu hautement « sensible » puisqu’il s’agit de mes coordonnées ordinaires. Un dossier est toutefois ultra-confidentiel puisque il comporte des mémos et des prises de notes à l’issue de rencontres avec des envoyés de « ces tierces parties » où je porte une appréciation indirecte sur la nature de leurs efforts et les motivations sous-jacentes de leurs démarches.

Le monde est devenu uniforme. Peu importe la nationalité, la religion, l’éthnie ou la langue. La mondialisation a nivelé la planète. L’écrire relève d’une routine. Le vivre et le constater est assez étonnant.

Lorsque j’ai crée ce blog, je ne voulais surtout pas adopter un ton professionnel ou technique et je suis allé jusqu’à manier l’humour dans certains endroits. Force est de constater que tout cela n’a servi à presque rien.

Cela entrave ma capacité à écrire en toute latitude. Je ne parle pas des médias qui reprennent quelques billets ici sans même en mentionner l’origine; Je parle d’Organisations très puissantes et dont l’ampleur des moyens dépasse de loin ceux de quatre pays du G-7 réunis.

Devrais-je me contenter de publier des « conneries » ou de transformer cet espace en site pour adultes pour éviter un tel intérêt dont j’aimerais bien me passer. Si au moins c’était des lecteurs…

Double ironie donc:  au lieu d’attirer des lecteurs, Stratégika 51 attire les acteurs cachés des évènements qu’il aborde.

Cela donne envie de rire jaune. Très jaune.

Dans un passage frappant de Gibbon (Chute et Décadence de l’Empire Romain d’Occident), est décrit le sort de ceux qui ne veulent se soumettre à l’autorité d’un empire s’étendant du Nord de l’Europe au fin fond du Sahara en soulignant que ces derniers n’avaient vraiment pas beaucoup d’options pour fuir.

Situation aussi cocasse que ridicule.

Stratégika 51 n’a donné aucune suite à ces démarches, mais la persistence de ce genre d’initiatives me donne une idée précise sur un possible volet professionnel en solo utilisant le titre de ce blog.

Pour l’instant cela n’affectera pas la ligne suivie jusque là. Il y aura par contre des précautions de langage et une prudence inévitable dans le traitement de certains thèmes.

Merci à vous tous pour votre soutien à ce blog iconoclaste.

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

26 réponses »

  1. Strategica51, que pensez vous du plateforme ‘ steemit ‘ qui est un block chain communauté? Les bloggers y ont l’air très heureux. Je viens juste de découvrir par E&R qui déménage sur DTube.

  2. Si vous êtes arrivé à la conclusion de l’inanité de votre action (idéal),pourquoi ne changeriez-vous pas de fusil d’épaule (pour un ex-fs c’est dans les gènes ) en cultivant ce que vous avez de mieux en vous! Parfois un lâcher prise est mille fois plus salutaire que toutes les ruminations .Le romantisme ne mène généralement pas loin ,l’Histoire se faisant plus que souvent à nos dépens ,la chouette de Minerve…etc…

  3. « Dans un passage frappant de Gibbon (Chute et Décadence de l’Empire Romain d’Occident), est décrit le sort de ceux qui ne veulent se soumettre à l’autorité d’un empire s’étendant du Nord de l’Europe au fin fond du Sahara en soulignant que ces derniers n’avaient vraiment pas beaucoup d’options pour fuir. »
    Thucydide, dans la guerre du Péléponèse, dit grosso-modo la même chose :

    « Qui plus est, ceux qui y prenaient la parole étaient du complot et les discours qu’ils prononçaient avaient été soumis au préalable à l’examen de leurs amis. Aucune opposition ne se manifestait parmi le reste des citoyens, qu’effrayait le nombre des conjurés. Lorsque quelqu’un essayait malgré tout de les contredire, on trouvait aussitôt un moyen commode de le faire mourir. Les meurtriers n’étaient pas recherchés et aucune poursuite n’était engagée contre ceux qu’on soupçonnait. Le peuple ne réagissait pas et les gens étaient tellement terrorisés qu’ils s’estimaient heureux, même en restant muets, d’échapper aux violences. Croyant les conjurés bien plus nombreux qu’ils n’étaient, ils avaient le sentiment d’une impuissance complète. La ville était trop grande et ils ne se connaissaient pas assez les uns les autres, pour qu’il leur fût possible de découvrir ce qu’il en était vraiment. Dans ces conditions, si indigné qu’on fût, on ne pouvait confier ses griefs à personne. On devait donc renoncer à engager une action contre les coupables, car il eût fallu pour cela s’adresser soit à un inconnu, soit à une personne de connaissance en qui on n’avait pas confiance. Dans le parti démocratique, les relations personnelles étaient partout empreintes de méfiance et l’on se demandait toujours si celui auquel on avait affaire n’était pas de connivence avec les conjurés. Il y avait en effet parmi ces derniers des hommes dont on n’aurait jamais cru qu’ils se rallieraient à l’oligarchie. »

    Dans ce monde interlope et faux, vous avez peut-être de trop peu nombreux lecteurs, mais ceux-là vous lisent avec un grand intérêt et une grande attention, chose en train de disparaitre de ce monde sous nos yeux ; que peut-souhaiter de mieux comme éclatant succès un auteur ? Nonobstant les tracas toujours pénibles dont vous parlez.

    • @ la Cariatide : nous n’avons aucun mérite, Thucidide était complotiste avant nous, merdre ! La police de la pensée va s’occuper de cet auteur classique et le « traiter » comme il le mérite, un anti-Charlie antique, par exemple !

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.