Analysis

Damas reprend le contrôle de ses postes frontaliers avec la Jordanie

Publicités

Catégories :Analysis

17 réponses »

  1. Après les Milan, voici les APILAS !
    Le conditionnel est de trop dans cet article de Sputnik en français :

    Des systèmes antichars français seraient tombés aux mains des militaires syriens

    https://fr.sputniknews.com/actualite/201807111037156147-systeme-antichar-francais-syrie/

    Quelques photos publiés par des sites syriens :

    https://muraselon.com/wp-content/uploads/2018/07/ysasd-680×430.jpeg

    https://muraselon.com/wp-content/uploads/2018/07/tetsdssa-720×430.jpg

    Et pour les Tow saisis, je suggère le subjonctif plus-que-parfait / les Tow que l’AAS eût saisis :

  2. L’AAS continue son avancée dans le sud syrien et a libéré Tafs et le Mont Al-Achari (soit dit en passant, les acharites sont une tribu yéménite, Abou-Hassan Al-Achari, fils d’un campagnon du prophète, est le fondateur de l’école théologique acharite, majoritaire chez les musulmants sunnistes) :

    http://central-media.org/uploaded/images/essaysimages20180711145144.jpg

    Donc l’AAS occupe maintenant 80% du gouvernorat de Darea, Daech 6% et les autres groupes terroristes armés 14% :

    http://central-media.org/uploaded/images/درعا%2011—-1—7-2018.jpeg

    Vidéo des armes saisies aujourd’hui par l’AAS :

  3. @Strategika, des informations sur ce qu’affirme Gordon Duff?

    Gordon Duff a participé à une conférence sur le terrorisme en Syrie en décembre 2014 donc oui il a bien des sources fiables en Syrie!

    https://www.veteranstoday.com/2018/07/10/exclusive-assad-drops-bomb-on-putin-trump-confab/

    By Gordon Duff and Nahed al Husaini

    President Assad has issued a secret order to fire on any American units or aircraft that approach the Syrian Arab Army. Since that order was issued a small scale war is underway between Syria and the US with American dead unreported (:)), killed (entre ici, bodybag!) aiding terrorist units, ISIS and al Qaeda, inside Syria.

    Assad is doing this, we are told, to put Russian President Vladimir Putin “on the spot” when he meets with Trump in 6 days. Putin will either have to stand by Syria against the US and Israel or back down and admit that Russia, despite rising oil prices, will have to bend to the will of Washington and the weight of sanctions.

    US special operations troops operating west of the Euphrates River, well inside Syria, well away from any quasi-recognized American zone of interest, fired on units of the Syria Arab Army last week.

    None of this was reported.

    This wasn’t the first time. Americans illegally inside Syria have long recognized the defacto policy of the Assad government not to respond/retaliate against Israeli and American attacks. That policy is over, Assad told his closes advisors last week, one of whom told us.

    Things have changed. ISIS is gone and Israel is going to be watching the Syrian Arab army crush the remaining ISIS pocket that Israel has been protecting adjacent to the Golan Heights, occupied Syrian territory.

    Nothing Israel can do will make a difference.

    Israel underestimated Syria and underestimated President Assad, believing he was going to be civil and statesmanlike in the face of mindless belligerence from Tel Aviv.

    The Syrian Arab Army is far more powerful than any time in its history, battle proven but also bolstered with tens of thousands of former “moderate resistance” fighters who have seen the writing on the wall. America and Israel can’t protect them, they can’t win and betting on Syrian reforms and staying alive is far better than being hunted down.

    Despite the fact such acts are increasingly obvious and useless, US backed terrorists, aided by Reuters news agency and the Clooney White Helmets, have been observed stockpiling chemical weapons for renewed false flag attacks which Trump, Netanyahu and Pompeo will blame on Assad.

    This time, however, it is quite likely that one of the “sitting duck” American ships in the Mediterranean or elsewhere will likely catch missiles and torpedoes.

    This scenario is what Putin and Trump face and Trump is inexorably heading toward a showdown that should well see the United States back down just like the US did with North Korea.

  4. 1) L’AAS libérera tout le sud syrien, quoi que disent les sionistes par la voix de leur MAE, moldavien et ancien videur de boîte de nuit.
    2) La prochaine campagne de l’AAS éradiquera les gentils au Salapistan d’Idleb.
    3) A l’Est de l’euphrate, il n’y aura pas de bataille contre les FDS (kurdes), mais négociation….et quelque chose de semblable de ce qui est advenu au Kurdistan irakien. Les jours des américains au Levant sont désormais comptés.
    4) Deal du Siècle-Liban. C’est là qu’est le Grand Jeu, wait and see.

      • Le Deal du Siècle, élaboré par la troïka Jared Kushner (le gendre de Trump),Jason Greenblatt (conseillé de ce dernier) et l’ambassadeur américain en Israél, David Friedman (tous les trois juifs orthodoxes et sionistes fervents) consiste en la liquidation définitive de la question palestinienne par les mesures principales suivantes :
        — enterrement du droit au retour reconnu par l’ONU et naturalisation des millions de palestiniens et de leurs enfants dans les pays où ils résident,
        — créer un simili-Etat à souveraineté limitée en Cisjordanie, avec pour capitale Abu-dis, une bourgade à côté deJéresalem et sa confédération d’avec la Jordanie, le premier ministre de cette confédération devant être palestnien (la population De Jordanie est aux 3/4 palestinienne). La question d’Al-Quds serait ainsi elle même liquidée, car progressivement vidée de sa population arabe, en ce moment même, les autorités sionistes cherchent à y raser Khan Al-Ahmar.
        — idem pour Gaza mais avec son rattachement à l’Egypte.
        — Diverses mesures économiques financées par les pays du Golfe.

        Maintenant, une fois la guerre de Syrie finie, une résistance identique à celle qui a expulsé Israél du sud Liban en 2000, entrera en scène au Golan occupé, le Hezbolahh, aguérri par plus de cinq ans de guerre, bien armé attendra la folie de trop d’Israél et les palestniens n’accepterons jamais ce deal après plus d’un demi-siècle de résistance, même Abbas n’en veut pas et on cherche à le remplacer par le traître sans foi ni loi par ce Dahlan, certainement impliqué dans l’assassinat de Yasser Arafat par empoisonnement.

    • étant donné que le pkk a trahi la Syrie pour tapiner avec les terroristes occidentaux, qui sont ceux qui ont fomenté la guerre contre la Syrie, il n’y a aucune raison pour que la Syrie (le pouvoir central à Damas) n’octroie une autonomie politique et économique de la nature de celle que bénéficie les kurdes irakiens!
      en Irak, erbil est devenue un avant poste pour les israéliens et autres services, et les kurdes de barzani ont essayé en septembre 2017 d’obtenir l’indépendance.

      est-ce que les peuples de la région ont la rancune tenace?
      les kurdes de Syrie pourraient payer pour la trahison des dirigeants du pkk. (dans l’hypothèse où le pkk n’est pas contrôlé par l’otan depuis la fin des années 1990..)

      • Oui, mais beaucoup de kurdes ne sont pas d’accord avec leurs dirigeants, même les FDS ont compris que l’Américain les a vendus au Grand Turc et que leur sort à l’est de l’Euphrate sera identique à celui de leurs frères à Ifrine s’ils ne s’entendent d’avec le Syrien.

  5. Le village de Zayzoun (sourd-muet en arabe, clin d’oeil aux pressetituées occidentales ou golfiques ?) sous le TFAASTBAA (Talon de Fer de l’AAS du Tyran Bachar Al-Assad), mais ces villageois, au lieu de fuir et maudire la dite armée, comme le prescrivent l’Immonde, l’Aberration et le Fou-Garrot, l’accueillent en libératrice, merdre alors, comprenne qui pourra, je ne cesserai de le dire, ces syriens méritent bel et bien un bombardement humanitaire, mais que font nos Botuls et autres Brauman ?

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.