Analysis

La guerre à outrance

La situation devient fort instable et aurait atteint le seuil critique. C’est la fuite totale en avant.

La dissuasion, même nucléaire, ne fonctionne plus.

Le nombre de pays risquant de subir des attaques hybrides inclut désormais des pays alliés ou inféodés au système financier dominant.

C’est au chacun pour soi même au sein de l’OTAN.

La liste des pays déclarés ouvertement “hostile” et par conséquent à abattre par tous les moyens possibles inclut la République populaire de Chine, la Fédération de Russie, la République islamique d’Iran, le Venezuela et la Corée du Nord.

Une autre liste incluant 35 pays d’Afrique et d’Asie ainsi que trois grands pays d’Europe, serait finalisée à des fins de ciblage économique et financier.

C’est la guerre à outrance. Nul n’est à l’abri.

La blogosphère dite alternative est quasiment contrôlée.

Aucune forme de cyber-guérilla n’est possible sur une matrice conçue pour asservir les populations.

Publicités

Catégories :Analysis

20 réponses »

  1. Guerre à outrance, on ne peut mieux dire, voici par exemple le nouvel exploit de la guerre de la Coalition du Bien au Yémen : 43 morts dont 29 enfants de moins de 15 ans et des dizaines de blessés comme le montre la vidéo ci-dessous :

    L’hyper humanitariste immonde n’en fait pas mention, indigné qu’il est du refus du sénat argentin de permettre le massacre moderne des innocents :
    https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/08/09/droit-a-l-avortement-en-argentine-ce-vote-est-une-honte-les-senateurs-n-ont-rien-compris_5340807_3222.html

    Cette cohérence spéciale du monde dans lequel nous vivons et produisons à chaque instant est troublante et m’amène à donner au Monde raison : il est infiniment plus économique de tuer les tout-petits dans le ventre même de leur mère au lieu d’attendre 15 ans (pensez au coût que cela occasionne sans oublier les dépenses militaires).

    • A noter que ce bonbardement (dont le nombre des victimes a attent maintenant le miniscule entier naturel 47) a ciblé un bus transportant des écoliers à coté de Saeda (nord du Yémen, fief de la Résistance) et que la dite Coalition du Bien a déclaré le plus officiellement du Monde que son bombardement est conforme au droit. Silense assourdissant du Monde Libre et Démocratique : couvrez cette boucherie que je ne saurais voir et montrez-moi un massacre chimique commis par celui qui « ne mérite pas de rester sur la terre » et filmé par ceux qui « font du bon boulot en Syrie » recemment sauvés par la seule démocratie du Moyen-et Maléfique-Orient.

  2. Facebook vient de censurer un de mes posts car j’ai dit que le mouvement LGBT n’est pas un mouvement populaire mais issu d’organisations gouvernementales, spécialistes en ingénierie du chaos, et que ce mouvement est le cheval de Troie pour instaurer la pédophilie acceptable dans les mœurs

    • Facebook vient de censurer un de mes posts…
      Par le passé ils m’avaient sucré des comptes. Deppuis je considere Facebook comme un simple forum où se melange aministrations, institutions, grand commerce, et fesses -eh oui, comme sur Twitter presque toutes les actrices porno y ont leur compte -. De plus toute crititque contre le système est scruté de prés. T’as pas interet à degueuler sur Apple, où BMW par exemple. Puis finalement qu’es ce que Facebook au font à part un simple forum comme celui ci, mais dont la capitalisation boursière depassait un moment celle de GMC.

      Il existe une bonne alternative à Facebook, VK, meme si faut pas en attendre des miracles. A Google, tu as Yandex, Duckduckgo, voir Yacy. Si tout le monde va zapper les GAFA, c’est là où le système verra rouge. Je pense qu’ils n’hesiteront pas à mettre une ligne Maginot aussi stupide qu’inutile.
      Sinon concernant un bon site qui combat la pedocriminalité celui je pense que tu dois connaitre
      http://dondevamos.canalblog.com
      Si c’est le cas alors laise nous des adresses de sites, c’est toujours interressant d’échanger.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.