Analysis

Sommes-nous condamnés ?

Comme en 1346, la survie de l’espèce humaine semble menacée.
Une extinction n’est plus à exclure. 

Publicités

Catégories :Analysis

32 réponses »

  1. Il y a beaucoup de raisons que la dernière espèce du genre Homo s’éteigne, ou à tout le moins retourne à un niveau technologique inférieur ou égal à celui du néolithique avec reprise de l’évolution Darwinienne dans un délai dont l’ordre de grandeur est entre la décennie et le siècle. Il y a à n’en pas douter parmi les stock militaires secrets des armes biochimiques (nanotechnologiques) capables d’éradiquer toute vie humaine/animale/végétale (cible plus ou moins large permettant de parer à toute éventualité).
    Il suffit par ailleurs que nous ne fassions rien de particulier pour que la situation dégénère suffisamment pour devenir impossible à maîtriser lorsque la dépense énergétique croissante nécessaire pour lutter contre la dégradation environnementale ne pourra plus être assurée. Toute guerre mondiale est potentiellement celle du “jugement dernier” car les dégâts aux infrastructures ne pourront pas être réparés cette fois (on me souffle que ce sera pareil sans guerre). Même si tout devait aller comme les économistes néolibéraux le prévoient et le souhaitent (i.e. ressources non limitées), la post-humanité qui est la conséquence inéluctable de l’emballement technologique signifie la fin d’Homo sapiens en tant qu’espèce biologique.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.